Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Politique

Geagea : Aucun problème avec "toute personne qui oeuvre pour le sauvetage du Liban"

Geagea : Aucun problème avec

Le chef des Forces libanaises Samir Geagea. Photo d’archives AFP

Le chef des Forces Libanaises (FL), Samir Geagea, a affirmé samedi que son parti n'a "aucun problème avec tout groupe ou toute personne" qui oeuvre au "sauvetage" du Liban, alors que le pays est enlisé dans une crise économique sans précédent et qu'il se retrouve de surcroît dans une crise politique grave depuis la fin du mandat présidentiel de Michel Aoun le 31 octobre, sans qu'un successeur ne soit élu.

Alors que les députés échouent à élire un nouveau président faute d'accord politique, les élus membres des FL ont voté pour le député de Zghorta Michel Moawad lors de toutes les séances électorales, sans que ces voix ne soient suffisantes pour permettre son élection.

Lors d'un événement organisé à Meerab, QG du parti dans le Kesrouan, avec des étudiants partisans des FL, M. Geagea a fait valoir que sa formation "n'a aucun problème avec aucun groupe ou personnalité qui puisse oeuvrer dans le sens du sauvetage du pays (...) Le seul critère est de savoir si quelqu'un peut travailler sérieusement dans l'intérêt du Liban", a-t-il poursuivi.

"Nous faisons face à un groupe fort, comptant des personnes non souverainistes qui ne veulent pas restaurer l'Etat libanais", a lancé le chef des FL, dans une allusion au "camp" d'en face qu'il dénonce sans cesse, à savoir le Hezbollah et ses alliés du mouvement Amal et du Courant patriotique libre (CPL, aouniste).

La semaine dernière, M. Geagea avait taclé son grand rival sur la scène chrétienne, Gebran Bassil, candidat officieux à la présidence de la République, l'accusant d'être une des causes de la vacance présidentielle. Là où les FL et d'autres partis prônent l'élection d'un président qui tienne tête au Hezbollah, le CPL et ses alliés appellent plutôt à l'avènement d'un président "de consensus". Le chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a pour sa part affirmé être en faveur d'un président "qui ne poignarde pas" son parti dans le dos.


Le chef des Forces Libanaises (FL), Samir Geagea, a affirmé samedi que son parti n'a "aucun problème avec tout groupe ou toute personne" qui oeuvre au "sauvetage" du Liban, alors que le pays est enlisé dans une crise économique sans précédent et qu'il se retrouve de surcroît dans une crise politique grave depuis la fin du mandat présidentiel de Michel Aoun le 31 octobre, sans qu'un...