Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Crise au Liban

Le déposant qui avait fait irruption à la banque Audi de Tyr repart avec 6.000 dollars


Le déposant qui avait fait irruption à la banque Audi de Tyr repart avec 6.000 dollars

Le déposant Anis Tannous manifestant devant la SGBL d'Amioun, au Liban-Nord, le 23 novembre 2022. Photo fournie par notre correspondant Michel Hallak

L'Association des déposants au Liban a annoncé mercredi soir que le déposant non armé qui a braqué une agence de la Banque Audi à Tyr mercredi a réussi à négocier un accord pour récupérer 6.000 dollars de ses économies. Un autre déposant non armé qui a organisé un sit-in mercredi devant sa banque à Amioun, une localité du Koura, au nord du Liban, a, lui, quitté les lieux, après des négociations avec des membres des forces de sécurité, sans récupérer son argent, rapporte notre correspondant Michel Hallak.

Au total , trois tentatives de déposants voulant récupérer leurs économies bloquées en banque ont eu lieu mercredi.

A Tyr, le déposant Reda Reda est parvenu à négocier un accord avec la banque en vertu duquel celle-ci lui a accordé jeudi matin 6.000 dollars de son dépôt pour payer le traitement de sa mère malade, selon l'Association des déposants et notre correspondant au Liban-Sud Mountasser Abdallah. M. Reda est un ancien soldat de l'armée libanaise.

A l'autre extrémité du pays, le déposant Anis Tannous, qui a tenu un sit-in devant la SGBL d'Amioun pour réclamer le transfert du prêt étudiant de son fils aux Etats-Unis est, lui, reparti bredouille.

Le groupe Le Cri des déposants avait rapporté mercredi que l'homme avait placé un olivier devant la porte de la banque pour empêcher quiconque d'entrer ou de sortir de l'établissement.

Dans un Liban en pleine crise économique où les banques ont mis en place des mesures de restrictions illégales sur les comptes des déposants, ce genre d'opération est devenu monnaie courante. 


L'Association des déposants au Liban a annoncé mercredi soir que le déposant non armé qui a braqué une agence de la Banque Audi à Tyr mercredi a réussi à négocier un accord pour récupérer 6.000 dollars de ses économies. Un autre déposant non armé qui a organisé un sit-in mercredi devant sa banque à Amioun, une localité du Koura, au nord du Liban, a, lui, quitté les lieux,...