Rechercher
Rechercher

Moyen-Orient - Iran

Khamenei : les "émeutes et l'insécurité sont l'oeuvre" des Etats-Unis et d'Israël

"La mort de la jeune fille nous a brisé le cœur, mais ce qui n'est pas normal c'est que certaines personnes, sans preuve ni enquête, rendent les rues dangereuses, brûlent le Coran (...)", dénonce le guide suprême, dans une première réaction.

Khamenei : les

L'ayatollah Ali Khamenei, guide suprême de l'Iran, à Téhéran le 19 juillet 2022. Photo d'archives Office of the Iranian Supreme Leader/WANA (West Asia News Agency)/Handout via REUTERS

Le guide suprême iranien, l'ayatollah Ali Khamenei, a accusé lundi les ennemis jurés que sont les Etats-Unis et Israël d'avoir fomenté le mouvement de contestation antigouvernemental déclenché par la mort le 16 septembre de Mahsa Amini à Téhéran.

"Je dis clairement que ces émeutes et l'insécurité sont l'oeuvre des Etats-Unis, du régime sioniste (Israël, NDLR) usurpateur, leurs mercenaires et certains Iraniens traîtres qui les ont aidés à l'étranger", a déclaré l'ayatollah Khamenei, 83 ans, dans sa première réaction aux manifestations.

Mahsa Amini, une Kurde iranienne de 22 ans, est décédée le 16 septembre, trois jours après son arrestation pour infraction au code vestimentaire strict de la République islamique qui oblige notamment les femmes à porter le voile. Sa mort a déclenché une vague de manifestations en Iran et des rassemblements de solidarité avec les femmes iraniennes dans de nombreuses villes du monde, notamment à Paris encore dimanche. Ce mouvement de contestation, le plus important en Iran depuis celui de 2019 provoqué par la hausse des prix de l'essence, est entré dans sa troisième semaine et la répression s'est accrue.

Lire aussi

En Iran, la tradition féministe transcende les époques et les régimes

De violents incidents se sont produits dans la nuit de dimanche à lundi dans l'Université de technologie Sharif à Téhéran, la plus prestigieuse d'Iran.

La police anti-émeute a tiré des billes d'acier et des gaz lacrymogènes contre des étudiants qui scandaient "Femme, vie, liberté", "les étudiants préfèrent la mort à l'humiliation", selon l'agence de presse iranienne Mehr. Des incidents sont également survenus à l'université d'Ispahan (centre). Mais aux yeux du guide suprême, "la police est obligée de tenir tête aux criminels et d'assurer la sécurité de la société". "La mort de la jeune fille nous a brisé le coeur, mais ce qui n'est pas normal, c'est que certaines personnes, sans preuve ni enquête, rendent les rues dangereuses, brûlent le Coran, retirent le foulard des femmes voilées, mettent le feu aux mosquées et aux voitures", a-t-il ajouté.

"N'ayez pas peur!"

Le ministère iranien du Renseignement avait indiqué vendredi que neuf ressortissants étrangers -- notamment de France, d'Allemagne, d'Italie, des Pays-Bas et de Pologne -- avaient été arrêtés en lien avec les manifestations.

Une globe-trotteuse italienne de 30 ans a affirmé être détenue en Iran: "Ils m'ont arrêtée, je suis dans une prison à Téhéran. Aidez-moi s'il vous plaît...", a déclaré Alessia Piperno lors d'une brève conversation téléphonique avec ses parents dimanche, selon le quotidien italien Il Messaggero.

De son côté, l'ONG Iran Human Rights (IHR), basée à Oslo, a publié deux vidéos, l'une montrant apparemment des policiers iraniens à motos poursuivant des étudiants qui courent dans un parking souterrain, et l'autre, des policiers à moto emmenant des personnes dont la tête est recouverte de sacs en tissu noir.

Lire aussi

« Ma mère me l’a toujours dit : les femmes feront la révolution en Iran »

Pour la ministre allemande des Affaires étrangères, Annalena Baerbock, il est "difficile de supporter ce qui se passe à l'université #Sharif en #Iran". Le courage des Iraniens est incroyable", a-t-elle tweeté. Sur d'autres images mises en ligne, que l'AFP n'a pu vérifier de manière indépendante, on peut entendre des tirs et des cris alors qu'un grand nombre de personnes courent dans une rue la nuit. Dans une vidéo tournée selon l'IHR dans une station de métro de Téhéran, une foule scande: "N'ayez pas peur! N'ayez pas peur! Nous sommes tous ensemble!".

Le Centre pour les droits de l'homme en Iran (CHRI), basé à New York, s'est dit "extrêmement préoccupé par les vidéos provenant de l'Université Sharif et de Téhéran aujourd'hui, montrant une répression violente des manifestations".

Au moins 92 personnes ont été tuées en Iran par la répression depuis le début des manifestations, selon l'ONG Iran Human Rights (IHR) qui s'efforce d'évaluer le nombre de morts malgré les coupures d'Internet et les blocages d'applications comme WhatsApp ou Instagram et d'autres services en ligne en Iran.

Les autorités iraniennes affirment quant à elles qu'environ 60 personnes parmi lesquelles douze membres des forces de sécurité ont été tuées depuis le 16 septembre.


Le guide suprême iranien, l'ayatollah Ali Khamenei, a accusé lundi les ennemis jurés que sont les Etats-Unis et Israël d'avoir fomenté le mouvement de contestation antigouvernemental déclenché par la mort le 16 septembre de Mahsa Amini à Téhéran."Je dis clairement que ces émeutes et l'insécurité sont l'oeuvre des Etats-Unis, du régime sioniste (Israël, NDLR) usurpateur, leurs...

commentaires (11)

Le vieux chnoc a parlé ... et comme d'habitude c'est la faute des autres ... eux n'y sont pour rien dans ce qui se passe chez eux.

Zeidan

18 h 05, le 05 octobre 2022

Tous les commentaires

Commentaires (11)

  • Le vieux chnoc a parlé ... et comme d'habitude c'est la faute des autres ... eux n'y sont pour rien dans ce qui se passe chez eux.

    Zeidan

    18 h 05, le 05 octobre 2022

  • KHAMEINI et son régime diabolique vont bientôt partir vers l enfer balayés par le même type de REVOLUTION qui les a amenés au pouvoir…le peuple iranien très occidentalisé ne peut plus vivre dans la terreur d une dictature moyennageuse et la misère!

    HABIBI FRANCAIS

    11 h 37, le 04 octobre 2022

  • Que dissent nos soeurs chiites libanaises?

    Zampano

    23 h 36, le 03 octobre 2022

  • Ferme les yeux, et le monde devient celui que tu veux.

    Mansour Souheil

    22 h 54, le 03 octobre 2022

  • ILS N.OSENT MEME PAS CONFESSER LEUR RESPONSABILITE. LES AMERICAINS ET LES ISRAELIENS ONT TUE LA JEUNE FILLE ET IMPOSENT LE VOILE EN IRAN. QUE DE BETISES !

    LA LIBRE EXPRESSION.

    19 h 41, le 03 octobre 2022

  • Mahsa Amini serait donc un agent stipendie des Americains et des Israeliens ? Elle se serait suicidee au commissariat pour mettre les autorites de la Republique Islamique, et accessoirement Sayyed Hassan, dans l'embaras ? C'est comme le suicide de Rafic Hariri ? Et de Ghazi Kanaan, suicide de deux balles dans la nuque ?

    Michel Trad

    18 h 27, le 03 octobre 2022

  • C’est sûr, c’est comme au Liban, la faute "des ambassades". Rires.

    Gros Gnon

    17 h 44, le 03 octobre 2022

  • Le Régime Islamique d'Iran est aussi fort que les Chinois, pour arrêter des innocents étrangers pour les accuser de travailler pour X pays. Mon Dieu, les USA et Israël sont responsables de tout ce qui se passe dans le monde ! Attendez un peu, qui finances des milices un peu partout au Moyen-Orient ? Lorsque l'Iran met sa main sur un pays, toujours le même scénario, Effondrement du système Socioéconomique du Pays, La corruption monte en flèche. La Violence se multiplie ! Un très bon régime celui de l'Iran! Je le recommande, Aux Poubelles, s'ils veulent bien le prendre, bien sûr !

    Marwan Takchi

    17 h 23, le 03 octobre 2022

  • Non c'est les Martiens....Et vous enfants de coeur, tueurs de femmes innocentes pour 'tenue indecente' et beaucoup plus de crimes..... rient a faire avec tout cela...... ???

    Sabri

    17 h 22, le 03 octobre 2022

  • Pour moi c'est un coup des Ukrainiens

    M.E

    15 h 56, le 03 octobre 2022

  • Les enturbannés en Iran : Ce sont les mêmes énergumènes qui sont aussi au liban. Au liban, à chaque Pet ou rot d'un responsable libanais, à chaque erreur faite, à chaque agression interne envers l'un ou l'autre des parties internes: Le coupable est toujours "le AADOUU" !!! Donc, Y a pas de raison que leurs commanditaires n'aient pas les mêmes réponses que leurs hommes de main au liban : Le AADOU a bon dos. La seule différence là bas est qu'ils ont intégré dans leurs fantasmes : "les américains". Au liban, les amerloques étant une réserve d'aide en US Dollars indispensable pour le pays. Ils épargnent les USA.

    radiosatellite.co

    15 h 48, le 03 octobre 2022

Retour en haut