Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Risque d'incendies au Liban

Un "crime environnemental" à Jbeil, dénonce la députée Najat Aoun Saliba

Un

Des arbres de pin abattus. Photo Twitter/@najat_saliba

La députée issue de la contestation populaire Najat Aoun Saliba a tweeté dimanche matin au sujet d'un "crime environnemental" au cours duquel plus de 1.000 arbres de pins ont été abattus à Mayfouk, dans la région de Jbeil, sous le prétexte d'élagage forestier, une pratique par laquelle la plupart ou presque tous les arbres d'une zone sont abattus pour permettre une nouvelle croissance.


La députée a affirmé qu'à travers ce processus d'abattage, les contrevenants "ont pris les troncs d'arbres et laissé le sol nu comme combustible pour les feux de forêt."

De nombreuses régions du Liban sont sujettes aux incendies de forêt, affectées par les températures élevées de l'été, les conditions sèches et la coupe illégale des arbres. Les années précédentes, les incendies avaient décimé des villages et des écosystèmes entiers sur leur passage. Les équipes de la défense civile et les groupes de bénévoles interviennent pour éteindre les incendies, mais souffrent d'un manque chronique d'équipement alors que le pays lutte pour faire face à un effondrement économique vieux de maintenant trois ans.


La députée issue de la contestation populaire Najat Aoun Saliba a tweeté dimanche matin au sujet d'un "crime environnemental" au cours duquel plus de 1.000 arbres de pins ont été abattus à Mayfouk, dans la région de Jbeil, sous le prétexte d'élagage forestier, une pratique par laquelle la plupart ou presque tous les arbres d'une zone sont abattus pour permettre une nouvelle...