Rechercher
Rechercher

Monde - Retour sur l'histoire

Le jour où Khomeiny a invité Gorbatchev à l'islam

"Le principal problème de votre pays n'est pas la question de la propriété, de l'économie et de la liberté, mais le manque de vraie croyance en Dieu", écrivait le fondateur de la République islamique d'Iran en 1989.

Le jour où Khomeiny a invité Gorbatchev à l'islam

L'ayatollah Rouhollah Khomeiny saluant ses partisans à Téhéran, le 26 septembre 1980. Photo d'archives Stig Nillson/AFP

Deux ans avant la chute du communisme dans l'unique lettre adressée à un dirigeant étranger par le fondateur de la République islamique d'Iran, l'ayatollah Rouhollah Khomeiny invitait Mikhaïl Gorbatchev à adhérer à l'islam. Le dernier dirigeant de l'Union soviétique, pur produit du système communiste, est décédé mardi à l'âge de 91 ans en Russie.
Début janvier 1989, l'ayatollah Khomeiny avait expédié une délégation à Moscou pour transmettre une lettre au président de l'URSS, au moment où les régimes communistes en Europe était fortement affaiblis. "M. Gorbatchev, il est clair pour tous que le communisme doit être désormais recherché dans les musées d'histoire politique du monde car le marxisme ne répond à aucun des vrais besoins de l'humanité", a écrit l'ayatollah dans sa lettre au numéro un soviétique. Le dirigeant iranien avait décidé de lui adresser cette lettre car, selon lui, Gorbatchev était "entré, dès (sa) prise de fonction, dans une phase de révision du système soviétique".

Lire aussi

Mort de Mikhaïl Gorbatchev, pluie d'hommages en Occident

"M. Gorbatchev, il faut regarder la vérité en face : le principal problème de votre pays n'est pas la question de la propriété, de l'économie et de la liberté, mais le manque de vraie croyance en Dieu. Le même problème qui a entraîné ou entraînera l'Occident vers la décadence et l'impasse", avait indiqué Khomeiny.

Pour l'ayatollah, le communisme n'a pas d'avenir "car c'est une école matérialiste, incapable de sauver l'homme de la crise d'incrédulité en la spiritualité, la souffrance la plus fondamentale de la société humaine en Occident et en Orient". La solution, selon le dirigeant iranien, c'est l'islam. "Je vous appelle à étudier sérieusement l'islam. Les valeurs élevées et universelles de l'islam peuvent être la source de réconfort et de salut pour toutes les nations et résoudre les problèmes fondamentaux de l'humanité". Quelques mois plus tard le système soviétique a commencé à se fissurer et les régimes communistes se sont écroulés un à un en Europe orientale.

Le 25 décembre 1991, deux ans après la lettre, Mikhaïl Gorbatchev annonçait sa démission à la télévision. Déjà mourante, l'URSS disparaît quand la Russie, le Bélarus et l'Ukraine proclament que l'Union soviétique "n'existe plus".


Deux ans avant la chute du communisme dans l'unique lettre adressée à un dirigeant étranger par le fondateur de la République islamique d'Iran, l'ayatollah Rouhollah Khomeiny invitait Mikhaïl Gorbatchev à adhérer à l'islam. Le dernier dirigeant de l'Union soviétique, pur produit du système communiste, est décédé mardi à l'âge de 91 ans en Russie.Début janvier 1989, l'ayatollah...

commentaires (3)

Alléluia. Le diable a peur de toi, mon seigneur Jesus Chris priez pour nous

Eleni Caridopoulou

17 h 35, le 31 août 2022

Tous les commentaires

Commentaires (3)

  • Alléluia. Le diable a peur de toi, mon seigneur Jesus Chris priez pour nous

    Eleni Caridopoulou

    17 h 35, le 31 août 2022

  • ET GORBATCHEV... LE CROYANT QUI A MIS FIN A L,ATHEISME... LUI REPONDIT EN FAISANT SON SIGNE DE LA CROIX : AU NOM DU PERE, DU FILS ET DU SAINT ESPRIT. LA SEULE VRAIE RELIGION DE L,AMOUR DU PROCHAIN.

    LA LIBRE EXPRESSION

    16 h 06, le 31 août 2022

  • Et 30 ans plus tard le régime fondé par Khomeiny supplie le successeur de Gorbatchev de venir à son secours en Syrie comme l'a fait Qassem Soleimani à Moscou l'été 2015. Et il met à disposition de la Russie son fleuron militaire qu'est censé être le satellite Khayyam. Mr Poutine a t-il donc étudié l'islam comme le demandait Khomeiny à Gorbatchev, pour mériter un tel honneur ? Comment après cela ne pas comprendre que la religion de Khomeiny et de toute l'entité néo-safavide est un pur pharisianisme: excès de zèle religieux en paroles, compromissions avec les César de ce monde en actes ? D'ailleurs je me rappelle d'un discours de Khomeiny où il raillait la parole du Christ disant "Si on te frappe sur la joue droite tend aussi l'autre joue" EXACTEMENT comme l'auraient fait les Pharisiens et certainement pas comme l'aurait fait un vrai croyant en la messianité de Notre-Seigneur Jésus-Christ. Il disait en gros: "Il y a ceux qui prétendent suivre Jésus qui a dit si on te frappe sur la joue droite tend l'autre joue. Mais ceci n'est qu'un mensonge. Si Jésus en avait eu l'opportunité, il aurait fait exactement ce que Moïse a fait à Pharaon." Un pharisien du Ier siècle aurait tenu EXACTEMENT le même discours ! Leur point commun: tant les khomeinistes que les pharisiens rêvaient d'un messie qui triomphe sur terre plutôt que dans le ciel, or Jésus est le contraire de ce qu'ils attendent.

    Citoyen libanais

    15 h 47, le 31 août 2022

Retour en haut