Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Conflit

Beyrouth condamne des frappes israéliennes sur la Syrie après un survol du Liban

Beyrouth condamne des frappes israéliennes sur la Syrie après un survol du Liban

Des frappes israéliennes contre le sud de Damas. Photo d'archives AFP

Le ministère libanais des Affaires étrangères a condamné, lundi, des frappes israéliennes menées contre différentes cibles en Syrie, après un survol de l'espace aérien libanais dans la nuit de dimanche.

Selon un communiqué du palais Bustros, le ministère a "fermement condamné la dernière agression israélienne contre la Syrie et le fait que l'ennemi israélien a utilisé l'espace aérien libanais pour bombarder le territoire syrien (...) tout en mettant en garde contre ces comportements hostiles et les violations continues de la souveraineté libanaise et des lois internationales". Le texte annonce que le Liban va "porter plainte devant le Conseil de sécurité" de l'ONU et lui "demander d'intervenir sérieusement pour mettre un terme aux agressions israéliennes répétées". 

Trois soldats syriens ont été tués et trois blessés dimanche dans des frappes israéliennes, a annoncé l'agence de presse officielle syrienne Sana. Peu avant, Sana avait annoncé l'interception par la défense aérienne syrienne de "missiles hostiles dans le ciel de Tartous et au-dessus de la chaîne de montagnes du Qalamoun près de la frontière libanaise". Israël n'a pas réagi dans l'immédiat.

Depuis le début de la guerre en Syrie en 2011, Israël a mené des centaines de frappes aériennes chez son voisin, ciblant des positions de l'armée syrienne, des forces iraniennes et du Hezbollah libanais, alliés du régime syrien. Certaines de ces frappes ont été effectuées depuis l'espace aérien libanais qu'Israël viole régulièrement.

Le Liban a déjà porté plainte à plusieurs reprises contre Israël à l'ONU, suite à ce genre de violations.


Le ministère libanais des Affaires étrangères a condamné, lundi, des frappes israéliennes menées contre différentes cibles en Syrie, après un survol de l'espace aérien libanais dans la nuit de dimanche.Selon un communiqué du palais Bustros, le ministère a "fermement condamné la dernière agression israélienne contre la Syrie et le fait que l'ennemi israélien a utilisé l'espace...