Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - France

Début d'accalmie sur le front des incendies, fin de canicule et orages en vue


Début d'accalmie sur le front des incendies, fin de canicule et orages en vue

Un incendie dans le Jura, en région de Bourgogne-Franche-Comte, le 11 août 2022. Photo Colonel Cyril Fournier/via REUTERS

Les pompiers poursuivaient samedi leur lutte contre les incendies en France, en particulier dans l'ouest du pays, alors qu'orages et pluies sont attendus dans la soirée dans cette région touchée, comme le reste de l'Hexagone, par une sécheresse historique.

L'impact des orages et de la pluie sur les incendies est cependant difficilement prévisible puisque, plutôt que de calmer les flammes, ils pourraient avoir l'effet inverse s'ils sont accompagnés de vents forts, voire de foudre, première cause naturelle d'incendie, selon Météo-France et les pompiers. Les orages devraient ensuite toucher dimanche la majeure partie du pays et mettre fin à la vague actuelle de chaleur.

La France traverse sa troisième vague estivale de chaleur intense, une multiplication qui est une conséquence directe de la crise climatique, selon les scientifiques, les émissions de gaz à effet de serre augmentant à la fois leur intensité, leur durée et leur fréquence. Trois fois plus d'hectares y ont brûlé que la moyenne annuelle des dix dernières années. L'année est également record dans l'Union européenne depuis le début des relevés en 2006.

En Gironde, dans le sud-ouest du pays, où la reprise de feu de "Landiras-2" n'a plus connu de progression depuis plus de 48 heures après avoir ravagé 7.400 hectares de pins, le service météorologique prévoit des orages, accompagnés de rafales de vents jusqu'à 60km/h samedi soir. Un mois après deux incendies gigantesques à Landiras et la Teste-de-Buch, "la situation est passée à favorable" samedi sur Landiras-2, car l'incendie "est en phase de pause", selon le lieutenant-colonel Arnaud Mendousse, porte-parole des pompiers de Gironde.

Plus au sud, dans les Landes, les habitants évacués de certains secteurs ont été autorisés vendredi soir à rentrer chez eux, et les autorités ont rouvert l'autoroute reliant Bordeaux à l'Espagne, fermée depuis mercredi sur une portion de 20 kilomètres. Mais "le feu est toujours actif sur le côté ouest", a prévenu la préfète de Gironde Fabienne Buccio, rappelant qu'un millier de pompiers étaient toujours mobilisés, soutenus par des renforts européens (Allemands, Roumains, Polonais et Autrichiens).

"Nous voulons aider"

"Ici, nous sommes tous volontaires. Nous sommes entraînés, nous voulons aider", a confié Tone Neuhalfel, un pompier allemand de 36 ans.

Sur la base aérienne de Mérignac, près de Bordeaux, quatre Canadair étrangers étaient arrivés vendredi matin. À Hostens (Gironde), le colonel roumain Cristian Buhaiànu assurait que ses 77 pompiers étaient "prêts à partir sur le terrain", bientôt rejoints par 21 soldats du feu polynésiens. Même le Jura, dans l'est du pays, au climat normalement plus modéré, a été frappé de deux incendies, ravageant environ 600 hectares de forêt.

En Bretagne (nord-ouest), c'est la mythique forêt de Brocéliande, un haut-lieu de la légende du roi Arthur et de l'enchanteur Merlin, qui a vu partir en fumée près de 400 hectares. Mais le feu ne "progressait plus" samedi, selon la préfecture. En Ardèche (sud), un feu ayant ravagé au moins 320 hectares, a été "fixé" vendredi tandis que dans la Drôme voisine, un feu qui a brûlé 341 hectares depuis le 5 août, était "en propagation lente". Dans un nombre croissant de départements, les traditionnels feux d'artifice du 15 août sont interdits. De nombreux massifs forestiers ont également été interdits à la promenade ce week-end afin de réduire le risque de départ de feux.

Sécheresse

Les précipitations, attendues à partir de samedi soir, seront insuffisantes pour remédier à la sécheresse historique qui sévit, a averti Météo-France. En juillet, moins d'un centimètre de pluie est tombé en moyenne. Les orages "vont tomber sur des sols très secs, avec des risques de ruissellements assez importants" qui ne permettent pas d'absorber l'eau et augmentent les risques d'inondations "et des risques de grêlons", a mis en garde Claire Chanal, prévisionniste, lors d'un point presse vendredi soir. Sur une grande partie de la France, il est interdit d'arroser et 73 préfets ont même interdit les prélèvements d'eau aux agriculteurs sur tout ou partie de leurs départements. 


Les pompiers poursuivaient samedi leur lutte contre les incendies en France, en particulier dans l'ouest du pays, alors qu'orages et pluies sont attendus dans la soirée dans cette région touchée, comme le reste de l'Hexagone, par une sécheresse historique.L'impact des orages et de la pluie sur les incendies est cependant difficilement prévisible puisque, plutôt que de calmer les flammes,...