Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Explosions au port de Beyrouth

Des proches de victimes demandent l'ouverture d'une information judiciaire contre 27 personnes

Des proches de victimes demandent l'ouverture d'une information judiciaire contre 27 personnes

Le port de Beyrouth après l'explosion du 4 août 2020. Photo d'archives AFP

Des proches de pompiers tués dans l'explosion du 4 août 2020 au port de Beyrouth ont présenté jeudi une demande d'ouverture d'une information judiciaire à l'encontre de 27 personnes qu'ils jugent responsables du drame ayant fauché plus de 220 vies, blessé près de 7.000 personnes et détruit de nombreux quartiers de la capitale libanaise. Ils ont également annoncé le lancement d'une pétition en ligne, disponible ici, afin de réclamer une enquête internationale sur ce drame.

"Nous avons présenté toutes les informations et indications liées à cette demande d'ouverture d'une information judiciaire au procureur général près la Cour de cassation Ghassan Oueidate, mais nous n'avons eu aucune réponse sérieuse de sa part", a déclaré William Noun, frère du pompier Joe Noun tué dans l'explosion, dans des propos rapportés par des médias locaux. Au cours d'une mobilisation tenue jeudi devant le Palais de justice de Beyrouth, il a aussi prévenu : "Nous ne retirerons aucun nom de ces demandes soumises aux tribunaux". 

Dans l'après-midi, les proches des victimes ont annoncé le lancement d'une pétition en ligne intitulée "Justice pour les victimes de l'explosion au port de Beyrouth", pour réclamer la création d'une commission d'enquête internationale sur le drame du 4 Août. William Noun a alors précisé qu'une tournée était en cours auprès des pays membres du Conseil de sécurité de l'ONU pour faire pression en ce sens. 

Plus de deux ans après le drame, l'enquête confiée au juge Tarek Bitar piétine en raisons de nombreux recours déposés par des responsables mis en cause dans cette affaire. "Nous voulons la vérité sur l'explosion au port de Beyrouth et nous n'attendrons pas la publication des résultats" de l'enquête, a affirmé William Noun devant le Palais de justice jeudi.

À l'occasion du deuxième anniversaire de la tragédie il y a quelques jours, les proches des victimes ont réclamé une enquête internationale sur les causes de l'explosion, considérée comme l'une des plus importantes catastrophes non-nucléaires jamais enregistrées dans le monde. Les responsabilités derrière l'incendie qui a provoqué l'explosion sont toujours inconnues dans un pays où l'impunité est monnaie courante.


Des proches de pompiers tués dans l'explosion du 4 août 2020 au port de Beyrouth ont présenté jeudi une demande d'ouverture d'une information judiciaire à l'encontre de 27 personnes qu'ils jugent responsables du drame ayant fauché plus de 220 vies, blessé près de 7.000 personnes et détruit de nombreux quartiers de la capitale libanaise. Ils ont également annoncé le lancement d'une...