Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Economie

Le FMI veut mieux prendre en compte les écarts entre hommes et femmes

La directrice générale du FMI, Kristalina Georgieva. Photo AFP / FABRICE COFFRINI

Face aux crises qui affectent particulièrement les femmes et creusent les écarts entre les sexes, le Fonds monétaire international (FMI) a annoncé vendredi vouloir mieux prendre en compte cette moitié de l'humanité dans ses travaux avec les pays membres.

Cette "stratégie de genre" a été approuvée vendredi par le Conseil d'administration, a-t-on appris dans un communiqué. "La mise en oeuvre réussie de cette stratégie aidera nos pays membres à parvenir à une croissance économique et à une résilience plus inclusives et équitables. Quand les femmes vont bien, les pays vont bien", a souligné la directrice générale de l'institution, Kristalina Georgieva. Il s'agit notamment d'"évaluer plus systématiquement les conséquences macroéconomiques des écarts entre les sexes (...), en évaluant l'impact différencié des chocs et des politiques", a encore déclaré Mme Georgieva.

"Les crises, dont la pandémie et les guerres, pèsent lourdement sur la vie et les moyens de subsistance des femmes. (...) Ces développements exacerbent les écarts existants entre les sexes, et nos pays membres affinent de plus en plus leurs politiques pour mettre en œuvre des mesures sensibles au genre", a-t-elle ajouté. 


Face aux crises qui affectent particulièrement les femmes et creusent les écarts entre les sexes, le Fonds monétaire international (FMI) a annoncé vendredi vouloir mieux prendre en compte cette moitié de l'humanité dans ses travaux avec les pays membres.
Cette "stratégie de genre" a été approuvée vendredi par le Conseil d'administration, a-t-on appris dans un communiqué. "La mise en...