Rechercher
Rechercher

Monde

Protestation tenace contre les coupures d’électricité et l’impasse politique en Libye

Une nouvelle manifestation a eu lieu lundi à Tripoli contre les coupures de courant chroniques et l’impasse politique, trois jours après que des protestataires ont saccagé et brûlé le siège du Parlement. Dans une apparente tentative d’apaiser la rue, le gouvernement de Tripoli a essentiellement consacré sa réunion hebdomadaire lundi aux problèmes des coupures électriques, le Premier ministre Abdelhamid Dbeibah reconnaissant que l’exécutif les avait sous-estimés. La réunion a eu lieu quelques heures avant une nouvelle manifestation, place des Martyrs à Tripoli, pour exiger la tenue d’élections et la dissolution des deux gouvernements rivaux et des deux Chambres du Parlement. Ce mouvement entend également dénoncer la détérioration des conditions de vie dans le pays d’Afrique du Nord, symbolisée par les coupures chroniques d’électricité qui durent une douzaine d’heures par jour, voire 18 heures les jours de forte chaleur. Dans la nuit de dimanche à lundi, des rassemblements épars ont eu lieu dans plusieurs quartiers de la capitale. Des rassemblements ont également eu lieu dans les villes de Beni Walid et Misrata, dans l’ouest du pays. Vendredi à Tobrouk, dans l’extrême est du pays, des manifestants ont forcé l’entrée du Parlement à l’aide d’un bulldozer avant d’y mettre le feu.


Une nouvelle manifestation a eu lieu lundi à Tripoli contre les coupures de courant chroniques et l’impasse politique, trois jours après que des protestataires ont saccagé et brûlé le siège du Parlement. Dans une apparente tentative d’apaiser la rue, le gouvernement de Tripoli a essentiellement consacré sa réunion hebdomadaire lundi aux problèmes des coupures électriques, le...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut