Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Liban

Pénurie d'eau à Beyrouth : deux semaines supplémentaires nécessaires pour mener les réparations


Pénurie d'eau à Beyrouth : deux semaines supplémentaires nécessaires pour mener les réparations

Le chantier de réparation du réseau de distribution de l'eau, dans la banlieue de Beyrouth. Capture d'écran d'une vidéo publiée sur le compte Twitter du député Waddah Sadek @SadekWaddah

L'Office des eaux de Beyrouth et du Mont-Liban a annoncé samedi que la réparation complète des dommages qui ont interrompu dernièrement l'approvisionnement en eau d'une partie de Beyrouth prendrait encore "environ deux semaines".

Voici les éléments à notre disposition :

- L'Office eaux a publié un communiqué, transmis notamment via l'Agence nationale d'Information (Ani, officielle) pour informer les Beyrouthins qu'une "erreur technique" dans une conduite alimentant la capitale a interrompu l'approvisionnement en eau "au milieu de la semaine dernière", affirmant que "l'erreur principale a été rectifiée mais qu'elle avait provoqué d'autres fuites ailleurs sur le réseau". L'Office a annoncé qu'il lui faudrait "environ deux semaines" pour réparer complètement le réseau en en "remplaçant de grandes parties".

- L'Office a déclaré qu'il sera toutefois "en mesure de livrer prochainement de l'eau au réservoir principal de Bourj Abi Haïdar, et ainsi de rétablir progressivement la distribution dans les régions de Hadath, Moussseitbé, Zokak el-Blatt, Hamra, Aïn Mreissé, Bachoura et Basta."

- La pénurie a gravement affecté les habitants de Beyrouth. Grace, une habitante de Hamra, a été obligée d'acheter de l'eau à une entreprise privée pour compenser la panne d'approvisionnement. Elle dit que jusqu'à présent, elle a dû payer 1,7 million de livres libanaises pour 1.000 litres auprès d'un fournisseur privé. "Ils savent qu'il y a une pénurie, alors ils ont augmenté les prix", a-t-elle accusé auprès de L'Orient Today. "Nous avions l'habitude de payer 250.000 LL" pour 1.000 litres.

- Plus tôt dans la journée, une vidéo est apparue montrant les députés issus de la contestation de Beyrouth, Waddah Sadek et Ibrahim Mneimné, en train de se disputer avec le ministre sortant de l'Énergie, Walid Fayad, au sujet des retards dans la réparation d'un tuyau-clé du réseau d'eau de Beyrouth, qui ne fonctionne plus depuis deux semaines.

- Les députés Sadek, Mneimné et Melhem Khalaf ont posté une vidéo depuis le site où se trouve le tuyau endommagé, dans la zone de Jdeidé, déclarant qu'il s'agit du "seul tuyau qui fournit de l'eau et sur lequel aucune maintenance n'a été entreprise en douze ans. Nous sommes ici depuis cinq heures, le ministre [de l'Energie] est venu pendant une demi-heure. Le directeur général de l'Office des eaux ne s'est pas déplacé. Aucune équipe d'urgence n'est venue sur place non plus... Ce tuyau de six mètres représente la réalité des institutions de l'État... Les gens sont sans eau depuis 25 jours."


L'Office des eaux de Beyrouth et du Mont-Liban a annoncé samedi que la réparation complète des dommages qui ont interrompu dernièrement l'approvisionnement en eau d'une partie de Beyrouth prendrait encore "environ deux semaines".Voici les éléments à notre disposition :- L'Office eaux a publié un communiqué, transmis notamment via l'Agence nationale d'Information (Ani, officielle) pour...