Rechercher
Rechercher

Économie - Télécoms

Alfa, Touch et Ogero : la nouvelle tarification est lancée

Les prix des opérateurs mobiles sont divisés par trois en dollars mais multipliés par le taux dollar/livre de la plateforme Sayrafa. Nous vous expliquons tout ici.

Alfa, Touch et Ogero : la nouvelle tarification est lancée

La formule mathématique pour les prix des opérateurs mobiles, Alfa et Touch, au Liban a été présentée fin mai lors d'une conférence de presse au ministère des Télécoms. Photo P.H.B.

Le décret ministériel modifiant les tarifs des télécoms au Liban, approuvé en dernière minute lors de l’ultime séance du Conseil des ministres de plein exercice le 21 mai dernier et récemment signé par la présidence de la République, est entré en vigueur vendredi. Les nouveaux prix de la téléphonie et de l’Internet fixes (Ogero) et mobiles (Alfa et Touch) avaient été divulgués par ces sociétés et le ministère des Télécoms lors d’une conférence de presse fin mai à Beyrouth et sont depuis déployés sur leurs sites web respectifs.

Une nouvelle tarification considérée par les responsables du secteur comme un passage obligé, au vu de la dépréciation de la monnaie nationale face au dollar et des coûts exorbitants de l’énergie, pour assurer la survie des télécoms libanais, alors que le pays entre bientôt dans la troisième année d'une crise économique et financière sans précédent. « Avec jusqu’à présent 70 millions de dollars de revenus pour 293 millions de dépenses, le secteur s’effondrerait sans un changement de politique tarifaire », justifiait encore cette semaine à L’Orient-Le Jour le ministre sortant des Télécoms, Johnny Corm.

Mais, dans ce contexte de crise, ces nouveaux prix viennent creuser un peu plus encore dans le portefeuille des Libanais. D’autant plus qu’une des dispositions inclues dans ce décret consiste à mettre progressivement hors service le réseau 2G et une partie du 3G au profit du 4G, imposant donc aux détenteurs de téléphones portables non connectés au réseau 4G d’en acheter un répondant à ce critère. Une transition « qui a déjà commencé et qui devrait prendre entre 4 et 9 mois », a précisé Johnny Corm.

L'annonce de la nouvelle tarification n'a pas engendré, jusqu'à présent, de mouvement de protestation, alors que les prix des télécommunications au Liban sont en général un sujet plutôt bouillant. Catalyseuse du mouvement contre la classe dirigeante du 17 octobre 2019, la fameuse « taxe WhatsApp », que les autorités avaient abandonnée le soir-même au vu de l’ampleur de la contestation, est toujours bien présente dans les mémoires.

Alfa et Touch : cartes prépayées et abonnements

Si des rumeurs circulaient cette semaine quant à un potentiel report de la nouvelle grille tarifaire, le ministre les a toutes démenties jeudi, tandis que des sources au sein des opérateurs mobiles ont confirmé à L’Orient-Le Jour mettre la touche finale à leurs systèmes respectifs pour que ce changement s’exécute sans accrocs. La société Alfa a toutefois indiqué sur son site web qu’elle n’acceptera de paiements ni vendredi ni samedi « pour cause de fixation des nouveaux prix », et ce ni en ligne ni en magasin. À l’instar de Touch, Alfa a également prévenu cette semaine ses abonnés que leur solde restant sera converti dès vendredi en dollars sur base du taux Sayrafa applicable ce jour.

Car ainsi va le nouveau calcul des prix fixé par les opérateurs mobiles : divisés par trois, les anciens prix en dollars sont ensuite convertis au taux de change de la plateforme Sayrafa pour obtenir le montant à payer en livres. Une plateforme gérée par la Banque du Liban qui y fixe de manière quotidienne, sauf week-ends, jours fériés ou encore grève de ses employés comme ce fut le cas mardi, le taux dollar/livre à appliquer pour les transactions en banque le lendemain et, donc, pour le paiement des services de ces opérateurs à partir de vendredi.

« Le taux Sayrafa utilisé est donc celui applicable le jour du paiement de la facture », a expliqué le ministre. Un taux qui sera également « mis à jour et appliqué via tous nos canaux (points de vente, site web, centres, etc.) dans toutes les régions », rassure le service presse de Touch. Même son de cloche du côté de Alfa, où une source conctactée souligne, elle, que « tous (ses) systèmes ont été ajustés en conséquence pour intégrer cette nouvelle tarification, nécessaire pour assurer la continuité et la qualité de (leurs) services à (ses) plus de deux millions d’abonnés ».

Exemples pour les opérateurs mobiles

Avec un taux de change fixé jeudi soir via Sayrafa à 25 200 livres par dollar, le coût de la carte prépayée pour une recharge valable un mois est désormais facturé 191 016 livres au lieu de 34 265 livres au taux officiel de 1 507,5 livres, étant passé de 22,73 à 7,58 dollars. Les prix en dollars des minutes d’appel effectuées via ces recharges passent, eux, de 0,25 dollar (376 livres) à 0,08 dollar (soit 2 016 livres à ce même taux), tandis que ceux des SMS coûteront désormais 0,02 dollar (soit 504 livres) contre 0,05 dollar (75 livres) précédemment. Enfin, le prix de 500 mégabits (MB) passe de 10 dollars (15 075 livres) à 3,5 dollars pour une valeur égale aujourd’hui à 88 200 livres. Des prix qui, pour rappel, changeront donc suivant l’évaluation quotidienne du taux de Sayrafa.

La même formule mathématique entre en vigueur pour les prix des abonnements téléphoniques post-payés. Celui qui coûtait jeudi 15 dollars, pour une conversion en livres au taux officiel résultant en une facture de 22 600 livres, vaut à partir de vendredi 5 billets verts mais 126 000 livres sur base du taux Sayrafa pour vendredi fixé par la BDL jeudi soir. Le prix des minutes passe de 0,11 à 0,04 dollar (1 008 livres jeudi), tandis que les prix des SMS et des données mobiles sont identiques à ceux des cartes prépayées (voir ci-dessus). À titre d’exemple : un usager qui aurait consommé 100 minutes d’appels et 500 MB de données mobiles sans envoyer de SMS paiera dès vendredi 14,17 dollars, soit 357 084 livres aux taux Sayrafa de jeudi soir. Jeudi, cette même consommation lui aurait coûté 41 dollars, ou 62 000 livres.

Ogero : téléphonie et Internet fixes

C’est par contre un autre calcul qui intervient pour les services rendus par la société Ogero. Ainsi, pour la téléphonie fixe, le prix de la minute d’appel n’a pas été modifié : de 28 à 49 livres par minute pour un appel vers une autre ligne fixe selon que l’on se situe en « heure de pointe » (de 7h du matin à 9 h du soir) ou non, et 166 livres pour un appel vers un mobile au Liban, peu importe la période de la journée. Des prix qui n’incluent pas la TVA. Les tarifs de certains services ont par contre été relevés, comme pour les changements d’adresse (passés de 10 000 livres à 25 000 livres avec TVA). D’autres n’ont pas changé, comme le fait de faire un « freezing », soit geler la ligne de manière à la maintenir sans payer de frais supplémentaires pendant une période d’absence, par exemple.

Quant à l’Internet fixe, le principe est que tous les prix libellés en livres vont être multipliés en moyenne par un facteur de 2,5, mais avec des différences en fonction des plans. Pour Internet, l’abonnement destiné aux particuliers proposant 40 gigabits (GB) par mois à 52 000 livres aura un équivalent dans la nouvelle grille facturée à 60 000 livres, soit un montant multiplié par 1,15, pour une consommation là aussi doublée (80 GB). Le tarif correspond à une vitesse de connexion plafonnée à 4 mégabits par seconde (Mbps). À noter que l’abonnement plafonné à 2 Mbps en illimité par DSL, qui figure dans la liste de prix d’Ogero, dispraâit, mais est remplacé par un abonnement à une vitesse maximale de 2,3 Mbps, avec un quota de 300 GB pour 250 000 livres.

Les plans illimités, en termes de données utilisées, coûteront entre 175 000 livres à 325 000 livres, dépendamment de la vitesse choisie (de 6 Mbps à la vitesse maximale permise par la connexion). Dans le cas où l’utilisateur opte pour une vitesse maximale, il devra payer entre 90 000 livres et 250 000 livres, dépendamment du quota de donnés permises (100 à 300 GB).

Concernant la fibre optique (plus rapide que l’ADSL), les utilisateurs devront débourser entre 175 000 et 325 000 livres pour un abonnement dont les vitesses de connexion varient de 6 Mbps à 50 Mbps. S’ils souhaitent bénéficier de la vitesse maximale permise par la fibre, les abonnements varient entre 300 000 livres et 900 000 livres.

Tous les détails de cette nouvelle tarification des services de téléphonie et d’Internet fixes fournis par la société Ogero sont également à dérouler sur leurs sites web ou disponibles dans leurs magasins ou sièges respectifs.


Le décret ministériel modifiant les tarifs des télécoms au Liban, approuvé en dernière minute lors de l’ultime séance du Conseil des ministres de plein exercice le 21 mai dernier et récemment signé par la présidence de la République, est entré en vigueur vendredi. Les nouveaux prix de la téléphonie et de l’Internet fixes (Ogero) et mobiles (Alfa et Touch) avaient été...

commentaires (8)

Ils ne sont pas à cours d’idée pour sucer la moelle des citoyens ces mafieux qui ont toujours une avance sur les libanais pour leur extorquer le peu d’argent qui leur reste. Les libanais serrent les dents et continuent d’honorer leurs factures. Du pire délire. Il faut une désobéissance civile pour faire plier ces mafieux et qu’aucun sous ne rentre dans leur caisse pour finir dans leurs poches. Ils faut leur rendre la pareille en refusant de payer toute prestation qui n’est pas assurée H/24 et qui leur est due et demander des explications sur le coût des télécommunications tenues par les mêmes mafieux et qui est la plus chère du monde. Il ne sert à rien de pleurnicher dans son coin il faut agir au plus vite pour les stopper car ça n’est que le début d’une longue liste d’arnaques et de vols à suivre si vous ne bougez pas tous, mais alors tous sans exception, y compris ceux qui ont les moyens, vous ne serez pas épargnés par leur cupidité et parce qu’il est question de dignité avant tout. Prendre les citoyens pour des vaches à lait à qui on a asséché leurs mangeoires et leurs abreuvoirs sans que ces derniers ne donnent un coup de sabots, relève de la lâcheté du manque de dignité que les libanais vénéraient il n’y a pas si longtemps que ça. Il faut une réaction à la hauteur de cette mal traitance, elle n’a que trop duré.

Sissi zayyat

10 h 55, le 03 juillet 2022

Tous les commentaires

Commentaires (8)

  • Ils ne sont pas à cours d’idée pour sucer la moelle des citoyens ces mafieux qui ont toujours une avance sur les libanais pour leur extorquer le peu d’argent qui leur reste. Les libanais serrent les dents et continuent d’honorer leurs factures. Du pire délire. Il faut une désobéissance civile pour faire plier ces mafieux et qu’aucun sous ne rentre dans leur caisse pour finir dans leurs poches. Ils faut leur rendre la pareille en refusant de payer toute prestation qui n’est pas assurée H/24 et qui leur est due et demander des explications sur le coût des télécommunications tenues par les mêmes mafieux et qui est la plus chère du monde. Il ne sert à rien de pleurnicher dans son coin il faut agir au plus vite pour les stopper car ça n’est que le début d’une longue liste d’arnaques et de vols à suivre si vous ne bougez pas tous, mais alors tous sans exception, y compris ceux qui ont les moyens, vous ne serez pas épargnés par leur cupidité et parce qu’il est question de dignité avant tout. Prendre les citoyens pour des vaches à lait à qui on a asséché leurs mangeoires et leurs abreuvoirs sans que ces derniers ne donnent un coup de sabots, relève de la lâcheté du manque de dignité que les libanais vénéraient il n’y a pas si longtemps que ça. Il faut une réaction à la hauteur de cette mal traitance, elle n’a que trop duré.

    Sissi zayyat

    10 h 55, le 03 juillet 2022

  • Cette nouvelle tarification ne va pas être assimilée facilement par les gens. Elle devrait être revue, et modérée, juste pour que les services puissent continuer à fonctionner. Jamais pour faire des bénéfices au dos des gens qui peinent à payer dans les conditions actuelles.

    Esber

    18 h 20, le 01 juillet 2022

  • Notre ligne cellulaire on l’a payé 500USD en 1992 et cela devait être remboursé!!! Des mafieux qu’elle honte d’avoir des hommes d’état aussi incompétents!

    The Flinstones

    13 h 48, le 01 juillet 2022

  • Sympa l’info… depuis le lancement de ce plan nous subissons une coupure totale des lignes téléphoniques et connections internet (ADSL et VDSL) due au manque de mazout pour faire fonctionner les générateurs des centrales de Nahr Ibrahim/Bkak el dine Pauvres responsables qui font de leur mieux pour boucher un trou et se retrouver avec 100 nouveaux. A qui la faute, ummm dans le temps on blâmait les Italiens, la c’est probablement les martiens (mouamarat ou falejjj…) ???

    Paul Chammas

    11 h 52, le 01 juillet 2022

  • Toutes les dépenses augmentent dont certaines de façon exponentielle notamment celles concernant l’alimentation et les produits de première nécessité. Par contre, les recettes demeurent les mêmes et pire notre épargne est toujours séquestrée par les banques qui nous contraint à mendier notre propre argent et nous la distille au compte gouttes. Et les libanais qui ont voté pour les mêmes incompétents (terme poli). Ceux ci méritent qu’on leur vole toutes leurs économies puisqu’il semble que ça leur plait. Je me souviens d’une phrase prononcée il y a 6 ans : je laisserai le Liban dans une situation bien meilleure que celle dans laquelle je l’ai trouvé. Résultat: le Liban et les libanais sont devenus le pays et le peuples les plus pauvres du monde

    Liberté de penser et d’écrire

    09 h 16, le 01 juillet 2022

  • La justice doit s'immiscer dans leurs façons de voler nos économies et mettre un stop.

    Esber

    20 h 30, le 30 juin 2022

  • Bon d'accord, mais, alors, nos dollars bloqués doivent être restitués de la même manière. Soit, un dollar divisé par 3, multiplié par Sayrafa donne 0.33*25200=8316 livres. Si Sayrafa monte à 30000, notre dollar bloqué automatiquement monte à 1/3*3000=10000livres. Si le dollar de Sayrafa monte à 36000, notre dollar vaudra 12000 livres automatiquement. Ceci pour dire que le vol de nos économies doit non pas cesser, mais être calculé malgré nous, d'une façon ou d'une autre.

    Esber

    20 h 28, le 30 juin 2022

  • LA MAFIOSITE A L,OEUVRE. QUI SONT LES DEUX GRANDS ACTIONNAIRES DES DEUX SOCIETES DE CELLULAIRES P.M. MIKATI ? REPONSE ATTENDUE.

    OLJ, FOSSOYEUR DE LA LIBRE EXPRESSION.

    20 h 07, le 30 juin 2022

Retour en haut