Rechercher
Rechercher

Société - Liban

Variole du singe, hépatite A, Covid-19 : Abiad fait le point

La recrudescence des cas de coronavirus est due à un nouveau variant très contagieux, souligne le ministre sortant de la Santé. 

Variole du singe, hépatite A, Covid-19 : Abiad fait le point

Le ministre libanais sortant de la Santé Firas Abiad, lors d'une conférence de presse le 27 juin 2022. Photo Dalati et Nohra

Cas d'hépatite A, variole du singe, coronavirus... Le ministre sortant de la Santé, Firas Abiad, a fait le point lundi sur la situation épidémique au Liban, lors d'une conférence de presse, indiquant notamment que la recrudescence de cas de Covid-19 observée ces dernières semaines est due à un nouveau variant, plus contagieux, et au faible niveau de vaccination dans le pays. 

"Le taux de positivité en hausse des tests de dépistage du coronavirus, qui est passé de 5% pendant des semaines à 11% dernièrement, est du à un nouveau variant plus contagieux et à la faible immunité collective" au Liban, a déclaré M. Abiad, la couverture vaccinale ne dépassant pas les 45%. Malgré tout, "nous ne déclarerons pas de nouveau confinement", a-t-il ajouté. "La responsabilité incombe à tout un chacun" d'éviter une nouvelle vague de contaminations, a encore lancé le ministre. "Tant que la situation des hôpitaux est sous contrôle, nous n'aurons pas recours au confinement. Mais nous allons vers un renforcement des mesures de prévention", a-t-il réitéré, avant d'appeler toute personne contaminée ou qui pense l'être à s'isoler.

"Les citoyens doivent continuer à recevoir des doses de vaccin anti-Covid, et les centres de vaccination sont répartis dans tout le pays", a rappelé le médecin, alors que le ministère a annoncé lundi sur Twitter le lancement de la campagne de vaccination pour la quatrième dose de Covid, accessible à toute personne âgée de plus de 12 ans, six mois après avoir reçu la troisième dose. Les personnes souffrant d'immunodéficience, peuvent elles, se voir prescrire cette quatrième dose quatre mois après la troisième.


Abordant le sujet de la variole du singe, le ministre de la Santé a affirmé que "le test de détection de la variole du singe existe maintenant au Liban, et nous avons préparé des unités spéciales dans les hôpitaux qui sont différentes des unités Covid". Lundi dernier, le ministère avait annoncé qu'un premier cas de variole du singe a été détecté au Liban, en provenance de l'étranger, alors que ce virus endémique en Afrique de l'Ouest a été signalé dans plusieurs pays du monde ces derniers mois.

Concernant les cas d'hépatite A récemment enregistrés au Liban, le ministre a indiqué que ceux-ci ont régressé, même si un regain de la propagation reste à craindre. "Les causes de contamination sont la pollution (de l'eau, ndlr), et nous avons redoublé nos études", a-t-il ajouté en faisant part de la "préoccupation" des autorités sur la pureté de l'eau consommée par la population.



Cas d'hépatite A, variole du singe, coronavirus... Le ministre sortant de la Santé, Firas Abiad, a fait le point lundi sur la situation épidémique au Liban, lors d'une conférence de presse, indiquant notamment que la recrudescence de cas de Covid-19 observée ces dernières semaines est due à un nouveau variant, plus contagieux, et au faible niveau de vaccination dans le pays. "Le...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut