Rechercher
Rechercher

Environnement - Intempéries

Fortes pluies et orages matinaux partout au Liban, de nombreux dégâts

Les récoltes de céréales dans la Békaa mises en péril, indiquent des agriculteurs de la région.


Fortes pluies et orages matinaux partout au Liban, de nombreux dégâts

Un homme poussant sa voiture dans une rue inondée au Liban-Nord, le 25 juin 2022. Capture d'écran d'une vidéo envoyée par notre correspondant Michel Hallak

Nombreux sont les Libanais qui ont été réveillés par le grondement du tonnerre et les éclairs déchirant le ciel, samedi matin : une forte vague de pluies, d'orages et de vents violents a secoué le pays, de Tripoli (Liban-Nord) à Saïda (Liban-Sud) en passant par Beyrouth, rendant la circulation quasi-impossible par endroits et causant beaucoup de dégâts matériels, avant le retour progressif d'une accalmie en fin de matinée, le soleil faisant entrevoir ses rayons.

Dans le Akkar (Liban-Nord), des torrents d'eau ont envahi les rues, rapporte notre correspondant dans la région Michel Hallak. Certaines voitures fendaient les flots sur les axes routiers alors que d'autres automobilistes poussaient leur véhicule à la force de leurs bras. Il a été notamment recommandé aux habitants de débrancher leurs équipements internet, panneaux solaires et autres installations susceptibles d'être frappées par les éclairs. À Tripoli, un dattier est tombé sur la route, bloquant la circulation.

Un dattier tombé sur la voie à Tripoli, au Liban-Nord, le 25 juin 2022. Photo envoyée par notre correspondant Michel Hallak

Dégâts 

De nombreux dégâts matériels ont été rapportés pendant la matinée ; aucune victime n'a jusqu'ici été signalée. Dans la localité de Baddaoui, également dans le nord, le mur d'un garage s'est effondré, endommageant plusieurs voitures, indique notre correspondant.

Des moutons et chevaux ont également péri dans les tempêtes, comme dans la localité de Kneïssé, au nord du pays, où un troupeau de moutons a été frappé par la foudre. Un troupeau de chevaux a été également frappé, dans une localité proche, ajoute notre correspondant.

Des pans de mur entiers tombés sur une voiture à Baddaoui, dans le nord du Liban, le 25 juin 2022. Photo envoyée par notre correspondant Michel Hallak

Au Sud du pays, certains habitants ont même vu des sortes de typhons se former en mer, dont un au large de Saïda, selon notre correspondant dans la région Mountasser Abdallah.

Dans la plaine de la Békaa, des agriculteurs ont déploré le fait que ces intempéries aient mis en péril leurs récoltes de blé, d'orge et d'autres céréales, selon notre correspondante Sarah Abdallah.


Nombreux sont les Libanais qui ont été réveillés par le grondement du tonnerre et les éclairs déchirant le ciel, samedi matin : une forte vague de pluies, d'orages et de vents violents a secoué le pays, de Tripoli (Liban-Nord) à Saïda (Liban-Sud) en passant par Beyrouth, rendant la circulation quasi-impossible par endroits et causant beaucoup de dégâts matériels, avant le retour...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut