Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Conférence de donateurs

L'Unrwa récupère 160 millions de dollars de dons, un montant insuffisant


L'Unrwa récupère 160 millions de dollars de dons, un montant insuffisant

Philippe Lazzarini, chef de l'Agence de l'ONU pour les réfugiés palestiniens, le 23 mai 2021 lors d'une conférence de presse à Gaza. Photo AFP / Emmanuel DUNAND

Une conférence de donateurs à New York a permis de récolter 160 millions de dollars pour l'agence de l'ONU responsable de l'aide aux réfugiés palestiniens (Unrwa), mais plus de 100 millions sont toujours manquants pour son budget, a déclaré vendredi son commissaire général, Philippe Lazzarini.

Devant des médias, ce responsable s'est félicité d'un "soutien politique unanime très fort" exprimé lors de cette conférence de donateurs à l'égard de l'agence de l'ONU tenue jeudi.

Mais "nous avons encore un long chemin à parcourir". "Le déficit de financement reste pour l'instant substantiel. En comptant les financements déjà reçus pour 2022 et ceux attendus, y compris ceux promis hier, nous avons encore un trou dramatique de plus de 100 millions de dollars", a-t-il dit.

Evoquant une absence de visibilité à partir de septembre, Philippe Lazzarini a indiqué que si le trou n'était pas comblé dans les mois à venir, l'accès à l'éducation pour des milliers de garçons et filles et celui à des services de santé et de nourriture pour les réfugiés palestiniens les plus pauvres "pourraient être gravement menacés". "Nous sommes entrés dans une zone dangereuse", a-t-il insisté.

Le budget annuel de l'Unrwa, qui compte 30.000 employés, avoisine 1,6 milliard de dollars (1,5 milliard d'euros). L'agence fournit des services de base (éducation, santé) à 5,7 millions de réfugiés palestiniens répartis entre le Liban, la Syrie, la Jordanie, la Cisjordanie occupée et la bande de Gaza.

Jeudi, à l'ouverture de la conférence des donateurs, le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, avait souligné que l'Unrwa, une barrière essentielle contre l'extrémisme, selon lui, était au bord de la faillite. Il avait appelé à multiplier les dons et réclamé un plan sur le long terme pour stabiliser son financement.

L'ambassadeur d'Israël à l'ONU, Gilad Erdan, avait de son côté demandé que les membres des Nations unies gèlent leurs contributions à l'Unrwa tant que des professeurs employés par cette agence et accusés par lui de soutenir le terrorisme et le meurtre de juifs ne seraient pas licenciés.


Une conférence de donateurs à New York a permis de récolter 160 millions de dollars pour l'agence de l'ONU responsable de l'aide aux réfugiés palestiniens (Unrwa), mais plus de 100 millions sont toujours manquants pour son budget, a déclaré vendredi son commissaire général, Philippe Lazzarini.Devant des médias, ce responsable s'est félicité d'un "soutien politique unanime très fort"...