Rechercher
Rechercher

Nos Lecteurs ont la Parole

Mon père, ma fille, le mariage et moi !

À toi, ma fleur, ma fille...

Avec toi, cet été, nous serons invités à plusieurs noces. Tu penseras peut-être à ton mariage ; à ton âge, toutes les filles y pensent. Toutes rêvent de la grande robe blanche qu’elles mettront, dessinent l’alliance qu’elles recevront, la réception qu’elles organiseront, le voyage de noces qu’elles feront.

Mais laisse-moi te dire, ma chérie : ta robe de mariage que tu choisiras allègrement, que tu porteras fébrilement, qui me mettra les larmes aux yeux, finira dans une grande et belle boîte que tu entreposeras au grenier. Les bijoux que tu recevras, lesquels feraient briller tes beaux grands yeux, tu les rangeras dans un coffre, que tu ouvriras pour les grandes occasions. La réception où tu danseras fougueusement se terminera… Tout comme le voyage de noces que tu feras.

De tout cela, tu garderas images, photos et doux souvenirs.

Celui qui restera lorsque la fête se terminera et que tout le monde sera parti, c’est l’homme que tu auras volontairement choisi pour t’accompagner sur le chemin de ta vie. Cet homme sera ton partenaire pour la vie.

Alors... choisis l’homme que tu chériras de tout ton être, de toute ton âme, qui t’aimera pour ta personnalité, pour ta folie, pour ta candeur aussi. Pour tes rires, tes sourires, ta tristesse et même tes niaiseries. Celui qui t’appréciera, prisera ta compagnie, qui acceptera tes défauts avant d’estimer tes qualités, qui te vénérera, te comprendra, qui t’honorera, qui te couronnera, qui t’admirera pour ce que tu es et non pas pour ce qu’il veut que tu sois, celui qui se retrouvera dans tes yeux et ton regard jusqu’à l’infini.

Choisis un homme qui te ressemble, qui s’alliera à toi pour se réaliser avec toi. Un homme qui marchera à tes côtés, qui te prendra par la main pour te montrer la grandeur de la vie. Un homme qui applaudira vos succès et pleurera, avec toi, vos défaites. Un homme qui respectera ta liberté et ne fera pas de toi sa captivité. Un homme qui te dévoilera le fond de lui-même, sans honte et sans gêne, qui partagera tout avec toi, comme tu partageras avec lui, dans la sincérité, la simplicité et la spontanéité. Un homme à qui tu offriras entraide et soutien pour créer, juste avec lui, l’unique et le magique.

Un homme que tu écouteras lorsqu’il te parlera, qui te fera rire aux éclats, un homme au regard tellement transparent que tu te verras dedans. Un homme en qui tu peux avoir confiance pour te laisser aller, avec aisance et assurance, devant lui. Un homme que tu ne craindras pas, devant lequel tu oseras avouer tes maladresses, tes faiblesses, mais tes insatisfactions aussi.

Un homme qui n’aura d’yeux que pour toi, qui t’ouvrira ses bras, qui te réconfortera de sa présence lorsque tu souffriras, un homme qui te défendra contre vents et marées, qui te protégera des aléas de la vie, qui te soutiendra dans les difficultés et les intempéries. Un homme qui sera tel un phare et illuminera ta vie.

Un homme qui, le soir venu, te tiendra la main pour qu’ensemble vous récitiez des prières à Dieu, afin de Le remercier pour ses divines bontés. Un homme qui t’enlacera pour dormir à tes côtés…

Un homme qui s’occupera de toi, qui te sécurisera, qui ne te lâchera pas. Un homme qui prendra soin de toi si tu es malade, un homme qui vieillira avec toi.

Je te dirais que le mariage, c’est un sacrement. C’est un engagement à vie et pour la vie. Choisis donc l’homme qui t’épanouira, qui te fleurira, qui fera danser la vie pour toi et qui te fera danser à la vie, l’homme qui te donnera son bras non seulement pour ce que tu es, mais aussi pour ce que tu deviendras à ses côtés.

Ne te marie pas juste pour te marier, quoi qu’il advienne. Ne te marie pas si ce n’est pas l’homme qui te convienne, l’homme que tu aimeras passionnément jusqu’au dernier souffle de ta vie.

Ne te marie pas par besoin d’avoir des enfants. Seul l’avenir le décidera. Mais si tu es comblée par la grâce d’être mère, tu seras fière d’avoir donné à tes chérubins le meilleur des pères.

N’oublie pas que cet homme-là sera ton diadème : tu te devras de rester debout et bien droite pour bien le porter. Tu te devras d’être forte dans ta faiblesse, modeste dans tes victoires, humble dans ton savoir, confiante en lui, tendre, clémente, indulgente, avenante pour créer pour lui et avec lui le plus beau des paradis.

Épouse l’homme qui mériterait que tu quittes ton toit, la maison de ton père et de ta mère, leurs bras, rien que pour lui, pour rester avec lui dans le perpétuel et l’immortel, jusqu’à l’infini…

Bonne fête des Pères à toi ma chérie, mon cadeau de la vie.

Les textes publiés dans le cadre de la rubrique « courrier » n’engagent que leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement le point de vue de L’Orient-Le Jour. Merci de limiter vos textes à un millier de mots ou environ 6 000 caractères, espace compris.


À toi, ma fleur, ma fille...Avec toi, cet été, nous serons invités à plusieurs noces. Tu penseras peut-être à ton mariage ; à ton âge, toutes les filles y pensent. Toutes rêvent de la grande robe blanche qu’elles mettront, dessinent l’alliance qu’elles recevront, la réception qu’elles organiseront, le voyage de noces qu’elles feront. Mais laisse-moi te dire, ma...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut