Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Diplomatie

La France veut "regarder vers l'avant" avec l'Australie après un accord sur les sous-marins


La France veut

Le ministre français des Armées Sébastien Lecornu pendant la conférence sur les questions de sécurité Shangri-La Dialogue à Singapour, le 11 juin 2022. REUTERS/Caroline Chia

La France "prend acte" de l'accord de compensation entre le fabricant de sous-marins Naval Group et l'Australie qui va permettre une relance des relations avec Canberra, a déclaré le ministre français des Armées Sébastien Lecornu samedi.

"Je prends acte que cet accord convient à Naval Group (...) cet accord est important parce qu'il va nous permettre d'ouvrir une nouvelle page dans notre relation bilatérale avec l'Australie et de regarder vers l'avant", a déclaré le ministre à des journalistes à Singapour, après une crise diplomatique de plusieurs mois déclenchée par l'annulation d'un gigantesque contrat de 56 milliards d'euros pour la construction de sous-marins. 

Le ministre français devait rencontrer samedi son homologue australien Richard Marles, issu du gouvernement travailliste australien nouvellement élu, en marge de la conférence sur les questions de sécurité Shangri-La Dialogue à Singapour. "L'amitié avec l'Australie est précieuse. Ce n'est pas parce qu'un gouvernement dans l'histoire a manqué à sa parole que nous devons oublier notre relation stratégique (...) L'Australie a une nouvelle équipe au pouvoir, nous nous réjouissons de pouvoir travailler avec elle", a souligné M. Lecornu.

La France et l'Australie avaient signé en décembre 2016 un gigantesque contrat de 56 milliards d'euros pour la fourniture de 12 sous-marins conventionnels, dérivés des futurs sous-marins nucléaires français Barracuda. Mais en septembre 2021, l'ex-Premier ministre Scott Morrison avait annoncé que son pays allait se doter de sous-marins à propulsion nucléaire dans le cadre du nouveau partenariat Aukus avec les Etats-Unis et le Royaume-Uni, ce qui annule le contrat français. Paris avait dénoncé "un coup dans le dos" et rappelé son ambassadeur, ouvrant une crise diplomatique. 


La France "prend acte" de l'accord de compensation entre le fabricant de sous-marins Naval Group et l'Australie qui va permettre une relance des relations avec Canberra, a déclaré le ministre français des Armées Sébastien Lecornu samedi.
"Je prends acte que cet accord convient à Naval Group (...) cet accord est important parce qu'il va nous permettre d'ouvrir une nouvelle page dans notre...