Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Liban

A Washington, deux sénateurs américains promettent à Bou Habib "d'accélérer" le soutien à l'armée libanaise


A Washington, deux sénateurs américains promettent à Bou Habib

Le ministre libanais sortant des Affaires étrangères, Abdallah Bou Habib, le 22 novembre 2021. Photo d'archives EVGENIA NOVOZHENINA / POOL / AFP

Deux sénateurs américains ont promis au chef de la diplomatie libanaise, qui se trouve à Washington, "d'accélérer" le soutien des Etats-Unis à l'armée et aux forces de sécurité libanaises, rapporte l'Agence nationale d'information (Ani, officielle). En septembre 2021, le président américain Joe Biden avait autorisé le prélèvement d’un montant maximal de 47 millions de dollars pour fournir une aide à l’institution militaire libanaise, frappée de plein fouet par la crise socio-économique sans précédent que vit le Liban depuis trois ans.

"Le ministre Abdallah Bou Habib s'est vu promettre l'accélération et l'activation du soutien à l'armée libanaise et aux forces de sécurité", rapporte l'Ani, qui précise que le chef de la diplomatie s'est entretenu avec deux sénateurs : le républicain Lindsey Graham, membre de la Commission des Affaires étrangères du Sénat, et Todd Young, membre de la Commission dédiée au Proche-Orient et à la lutte contre le terrorisme.

L'aide en question est encore à l'étude au Congrès US. Son montant reste à confirmer par le département d’État américain. En principe, et selon des stratèges militaires, ce soutien, qui sera probablement de nature logistique et humanitaire à la fois, sera principalement destiné à l’alimentation, aux hôpitaux et médicaments, des services qui pèsent sur le budget de l’institution militaire.

Le chef de la diplomatie s'est également entretenu avec des responsables de la Banque mondiale au sujet du soutien de celle-ci au Liban, en matière d'électricité et de sécurité alimentaire.



Deux sénateurs américains ont promis au chef de la diplomatie libanaise, qui se trouve à Washington, "d'accélérer" le soutien des Etats-Unis à l'armée et aux forces de sécurité libanaises, rapporte l'Agence nationale d'information (Ani, officielle). En septembre 2021, le président américain Joe Biden avait autorisé le prélèvement d’un montant maximal de 47 millions de dollars...