Rechercher
Rechercher

Économie

Légère baisse des prix des carburants

Alors qu’ils avaient déjà été majorés à deux reprises cette semaine, notamment en raison de la dépréciation de la livre libanaise qui a dépassé la barre des 30 000 livres pour un dollar sur le marché parallèle, les prix des carburants ont été légèrement revus à la baisse hier. Dans son dernier barème, le ministère de l’Énergie et de l’Eau a en effet annoncé que le prix du bidon d’essence à 95 octane a baissé de 3 000 livres pour désormais s’élever à 556 000 livres. Les 20 litres d’essence à 98 octane, qui ont vu leur prix diminuer de 2 000 livres, sont eux tarifés à 567 000 livres. Quant au prix des 20 litres de diesel, il a baissé de 2 000 livres pour atteindre 678 000 livres. Enfin, la bonbonne de gaz, elle, coûte 406 000 livres, son prix ayant diminué de 2 000 livres.

Les prix de l’essence sont calculés en fonction du taux de la plateforme Sayrafa, inférieur à celui du marché parallèle. C’est donc sur base de ce taux que la Banque du Liban accepte, via les banques, de convertir en dollars les livres fournies par les importateurs. Les produits des ventes d’essence sur le territoire libanais se font exclusivement dans la monnaie nationale. Le mazout est, lui, essentiellement vendu en dollars et le gaz en livres, mais au taux du marché. Ces mesures interviennent alors que la livre s’échangeait hier matin aux alentours de 31 000 livres contre un dollar sur le marché parallèle et à 23 600 livres sur la plateforme Sayrafa, dont le taux est revu chaque jour ouvré.


Alors qu’ils avaient déjà été majorés à deux reprises cette semaine, notamment en raison de la dépréciation de la livre libanaise qui a dépassé la barre des 30 000 livres pour un dollar sur le marché parallèle, les prix des carburants ont été légèrement revus à la baisse hier. Dans son dernier barème, le ministère de l’Énergie et de l’Eau a en effet annoncé que le...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut