Rechercher
Rechercher

Politique - Commentaire

Législatives : l’heure des bilans

Législatives : l’heure des bilans

Une femme déposant son bulletin dans l’urne dans un bureau de vote à Beyrouth, lors des législatives du 15 mai. Ibrahim Amro/AFP

À la veille du scrutin de dimanche dernier, Michel Aoun faisait part aux Libanais de son sentiment que les élections législatives n’allaient pas produire de véritable changement dans l’équilibre des forces politiques. Que penser de cette sortie à...

À la veille du scrutin de dimanche dernier, Michel Aoun faisait part aux Libanais de son sentiment que les élections législatives n’allaient pas produire de véritable changement dans l’équilibre des forces politiques. Que penser de cette sortie à...

commentaires (5)

Et si on arrêtait de compter des voix pour nous trouver une nouvelle voie qui nous sortira de cette voie dans laquelle nous nous enfonçons....??

Carole Chelhot

14 h 29, le 20 mai 2022

Tous les commentaires

Commentaires (5)

  • Et si on arrêtait de compter des voix pour nous trouver une nouvelle voie qui nous sortira de cette voie dans laquelle nous nous enfonçons....??

    Carole Chelhot

    14 h 29, le 20 mai 2022

  • AVEC L,UNE DES COMMUNAUTES DU PAYS ARMEE ET QUI INTIMIDE, MENACE, VOIRE MEME ELIMINE TOUT EST FAUSSE ET LES LEGISLATIVES SONT DE LA BLAGUE !

    L,AUTHENTIQUE LIBRE EXPRESSION.

    13 h 11, le 20 mai 2022

  • De la bouche du pseudo chef de l’état et de ses acolytes est sorti le verdict avant que les dés ne soient jetés. Le premier déclarant que les élections ne changeront rien au court des choses et l’autre qui déclare que la majorité ne fera pas une différence par rapport à ses projets déjà préparés pour être exécutés, puis de préciser une fois que les élections ont eu lieu qu’il n’y a pas de majorité et que tout le monde est ex éco donc c’est lui seul qui gagne la bataille. On se demande ce que les opposants ont dans leur caboche et dans leurs tripes, pour prouver à ces deux losers vendus, le contraire en respectant la constitution et en se rassemblant pour élire un nouveau président du parlement pour leur clouer le bec et les empêcher de prédire le pire lorsque le meilleur est à la portée des libanais, les vrais.

    Sissi zayyat

    10 h 45, le 20 mai 2022

  • comme on le sait, chiffres & stats sont positifs ou negatifs selon l'angle a partir duquel on les lit. ce qui par contre n'est sujet a aucune interpretation est l'urgence d'une unification ne serait ce que de la maniere a faire face a aoun/hezb&amal. la prestance des 10 ou 12 elus de la tawra hier sur "sar el waet" n'augure rien de bon. ex: on leur demande leurs avis sur,le mariage civil facutatif, les armes de hezb... HOLA de la part de leur moitie.... et donc meme ceux de la thawra sont loin d'etre unis entre eux-memes.

    Gaby SIOUFI

    09 h 11, le 20 mai 2022

  • "… Il n’y a plus de majorité parlementaire, a reconnu mercredi Hassan Nasrallah. Très bien. Lui et ses alliés se comportent pourtant comme s’ils la détenaient …" - Ben oui, avec leurs armes chacune de leurs 13 voix comptent pour 10, donc 130 au total. Même plus que les 128 voix du parlement ensemble…

    Gros Gnon

    03 h 17, le 20 mai 2022

Retour en haut