Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Israël

Heurts entre des fidèles juifs et la police sur un site de pèlerinage


Heurts entre des fidèles juifs et la police sur un site de pèlerinage

Des policiers israéliens arrêtant un juif ultra-orthodoxe à Meron, dans le nord d'Israël, le 19 mai 2022. Photo Menahem KAHANA / AFP

Une foule de fidèles juifs orthodoxes a forcé jeudi les barrières de la police israélienne au Mont Meron, un an après la mort sur ce site de 45 personnes dans une bousculade lors d'un pèlerinage annuel réunissant des dizaines de milliers de personnes.

Des "dizaines d'extrémistes" ont pénétré dans une section du site religieux en "jetant violemment les barrières et en mettant en danger la vie humaine", a indiqué la police. La police s'est retirée du site quand un groupe de fidèles a franchi les barrières et fait irruption dans un bâtiment, a rapporté un photographe de l'AFP, précisant que la police était ensuite revenue. Le pèlerinage, qui a lieu à l'occasion de la fête juive de Lag Baomer, rassemble les fidèles autour du tombeau présumé de Rabbi Shimon Bar Yochaï, un talmudiste du IIe siècle de l'ère chrétienne auquel on attribue la rédaction du Zohar, ouvrage central de la mystique juive.

Le 30 avril 2021, 45 personnes, dont des enfants, ont péri dans une bousculade géante à l'occasion du pèlerinage religieux réunissant des dizaines de milliers de juifs orthodoxes, au Mont Meron, en Haute Galilée dans le nord d'Israël.

Jeudi, un photographe de l'AFP a vu plusieurs fidèles interpellés et menottés par la police. En outre, des caméras et autres équipements électriques sur le site ont été sabotés, a-t-il ajouté. La police a empêché l'arrivée de nouveaux fidèles sur le site, où le pèlerinage devrait se poursuivre jusqu'à tard jeudi soir.

Le Premier ministre israélien Naftali Bennett a affirmé mercredi que son gouvernement avait fait un "investissement considérable" dans des aménagements de sécurité, pour s'assurer que ne se reproduise pas ce qui a été décrit comme l'une des pires catastrophes civiles de l'histoire de l'Etat hébreu. Il a appelé les pèlerins à "suivre les directives". Seuls les pèlerins dotés d'un ticket d'entrée pourront accéder au site, dont la capacité a été fixée à 16.000 personnes, ont indiqué les autorités israéliennes.
Quelque 8.000 policiers seront déployés sur place pour maintenir l'ordre, avait indiqué la police qui a dit également déployer des drones, un hélicoptère, des policiers à moto et à cheval. Craignant que certains ne tentent d'accéder au site de manière non autorisée, la police avait dit qu'elle sécuriserait toutes les routes d'accès ainsi que les forêts environnantes.

Mardi, la police avait affirmé avoir saisi des couteaux et des marteaux appartenant à une "faction ultra-orthodoxe extrémiste" qui aurait eu l'intention de saboter l'infrastructure de communication du site. 


Une foule de fidèles juifs orthodoxes a forcé jeudi les barrières de la police israélienne au Mont Meron, un an après la mort sur ce site de 45 personnes dans une bousculade lors d'un pèlerinage annuel réunissant des dizaines de milliers de personnes.
Des "dizaines d'extrémistes" ont pénétré dans une section du site religieux en "jetant violemment les barrières et en mettant en...