Rechercher
Rechercher

Politique - Législatives

Jbeil-Kesrouan : le CPL encaisse un coup dans son fief, les Kataëb gagnent leur pari

Lecture à chaud des résultats dans la circonscription du Mont-Liban I.

Jbeil-Kesrouan : le CPL encaisse un coup dans son fief, les Kataëb gagnent leur pari

Des drapeaux du Liban et des Forces libanaises devant un restaurant à Jbeil, le 15 mai 2022. Joseph EID / AFP

La bataille législative dans la circonscription du Mont-Liban I, qui regroupe les cazas de Jbeil et du Kesrouan, s’est déroulée dans un climat relativement calme. A l’issue du scrutin, le Courant patriotique libre s'est vu affliger une perte symbolique dans son fief chrétien du Kesrouan. Petite compensation, son allié, le Hezbollah, est parvenu à faire élire son candidat à Jbeil.

Les résultats

A Jbeil (deux sièges maronites et un chiite)

Les Forces libanaises (un siège en 2018) ont réussi à faire réélire Ziad Hawat pour un nouveau mandat.

De même pour le CPL (un siège 2018) qui est parvenu à reconduire Simon Abi Ramia à la Chambre, en dépit du partage de ses voix entre M. Abi Ramia et son colistier Walid Khoury, soutenu par le président de la République, Michel Aoun, et qui a finalement perdu la bataille.

Pour ce qui est du siège chiite de Jbeil, et contrairement au scrutin de 2018, le Hezbollah a tendu la main au CPL pour mener l’homme d’affaires Raëd Berro à hémicycle. Une bataille qu’il semble avoir  gagné après une défaite cuisante en 2018, le candidat du parti de Hassan Nasrallah ayant alors été battu en dépit de son score individuel élevé.

Lire aussi

Coup de force de la contestation au Chouf-Aley

Au Kesrouan (cinq sièges maronites)

- Dans ce fief traditionnellement aouniste, les FL (un siège en 2018) ont réussi à reconduire Chawki Daccache à la Chambre pour un second mandat.

- Quant au CPL (3 sièges en 2018), il a remporté un siège, celui de l'ancienne ministre Nada Boustani.

- Nehmat Frem s'est fait réélire et les Kataëb ont gagné un siège, remporté par le vice-président du parti Salim Sayegh. 

- Quant au cinquième siège maronite, il sera attribué à Farid el-Khazen, figure traditionnelle proche des Marada, reconduit pour un nouveau mandat.

Lire aussi

Les cinq premières leçons des législatives libanaises

Ce qu’il faut retenir

Le CPL a encaissé une défaite symbolique, après avoir perdu deux sièges. S'il est parvenu à mener Nada Boustani à l’hémicycle, le parti de Gebran Bassil a toutefois perdu deux strapontins qui faisaient partie de son bloc. Parmi eux, Nehmat Frem, qui avait démissionné de la Chambre après la tragédie du 4 août 2020 après avoir claqué la porte du bloc aouniste. Ce dernier a réussi son pari de se faire réélire sans le soutien des aounistes. En formant une liste avec les Kataëb et le Bloc national, il a même réussi à faire en sorte que le parti de Samy Gemayel décroche un siège au Kesrouan alors qu'il ne faisait pas partie de l'échiquier électoral dans cette région en 2018.


La bataille législative dans la circonscription du Mont-Liban I, qui regroupe les cazas de Jbeil et du Kesrouan, s’est déroulée dans un climat relativement calme. A l’issue du scrutin, le Courant patriotique libre s'est vu affliger une perte symbolique dans son fief chrétien du Kesrouan. Petite compensation, son allié, le Hezbollah, est parvenu à faire élire son candidat à Jbeil.Les...

commentaires (3)

Bon courage à Samy et son équipe ...

Wlek Sanferlou

17 h 59, le 16 mai 2022

Tous les commentaires

Commentaires (3)

  • Bon courage à Samy et son équipe ...

    Wlek Sanferlou

    17 h 59, le 16 mai 2022

  • Qu’est ce que c’est que ce pays où dans ses régions occupées on a laissé les gens voter, accompagnés par des vendus pour cocher les cases qui leur profitent. Mais où est on? Dans aucun pays au monde cela ne s’est jamais produit. Comment peut on tolérer une chose pareille. Maintenant ils veulent se mêler du dépouillement et changer les urnes comme ça leur convient en faisant appel à leurs alliés syriens pour nous imposer leurs sbires? Mais est ce qu’il y a un homme, un vrai qui va faire entendre sa voix et dénoncer toutes ces exactions et ces fraudes? Où est le peuple? Où est l’armée? Où sont les juges et les magistrats? C’est à devenir fou.

    Sissi zayyat

    16 h 44, le 16 mai 2022

  • PAS UN MOT SUR LES FL LOL … qui sont eux les grands gagnants .. MAINTENANT PLUS DE DÉMOCRATIE CONSENSUELLE PLUS DE DEMI MESURE … NOUS NE SOMMES PLUS DES DHIMMIS VIVE LE LIBAN VIVE LE PEUPLE LIBANAIS MÊME SI LA PARTICIPATION EST DÉCEVANTE POUR UN PEUPLE QUI MEURT DE FAIM C’EST PAS FORT FORT

    Bery tus

    16 h 31, le 16 mai 2022

Retour en haut