Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Diplomatie

Décès du Cheikh Khalifa : Mikati et Bou Habib aux Emirats pour présenter leurs condoléances


Décès du Cheikh Khalifa : Mikati et Bou Habib aux Emirats pour présenter leurs condoléances

Le Premier ministre libanais, Nagib Mikati, lors d'un entretien télévisé à Beyrouth, le 11 mai 2022. Photo Dalati et Nohra

Le Premier ministre libanais, Nagib Mikati, a quitté Beyrouth samedi après-midi avec une délégation de responsables afin de se rendre aux Emirats arabes unis et présenter ses condoléances pour le décès du président de la fédération, cheikh Khalifa ben Zayed al-Nahyane, qui s’est éteint vendredi à l’âge de 73 ans. 

La délégation accompagnant M. Mikati inclut le ministre des Affaires étrangères, Abdallah Bou Habib, et l'ambassadeur du Liban à Abou Dhabi, Fouad Danedane. 

Rendant hommage au cheikh Khalifa, le chef du Parti socialiste progressiste (PSP), Walid Joumblatt, a envoyé une lettre de condoléances au nouveau président, Mohammad ben Zayed. "Cheikh Khalifa ben Zayed al-Nahyane avait posé les bases d'un Etat moderne et développé", a-t-il estimé, ajoutant que le défunt président "avait grandement imprégné le cours du progrès et de la prospérité arabes. Avec sa disparition, le monde arabe perd un généreux précurseur", a conclu le leader druze. Le leader sunnite Saad Hariri, qui s'est retiré de la vie politique libanaise et vit aux Emirats, avait exprimé, pour sa part, ses condoléances dès vendredi soir. "Son nom restera une marque notable dans l'Histoire arabe moderne", avait twitté M. Hariri. Ce samedi matin, il s'est félicité de la succession de Mohammad ben Zayed à la présidence, assurant que les Emirats "restent entre de bonnes mains" et que MBZ "dirige le pays vers plus de réussite, de progrès et de prospérité tout en renforçant son rang à l'échelle mondiale". L'ex-Premier ministre Fouad Siniora a également adressé ses condoléances à MBZ, saluant en son prédécesseur "un grand dirigeant" qui "a élevé ce pays arabe au rangs des nations pionnières et progressistes du monde", et souhaitant le succès à son successeur. Même son de cloche chez Samir Geagea, leader des Forces libanaises (FL), qui a exprimé ses condoléances puis félicité MBZ pour son élection, le désignant sur son compte Twitter comme "un exemple de gouvernance, de planification et de progrès". "Il a toujours été un ami du Liban, suivant de près ce qu'il s'y passe, soutenant sa cause et se tenant à ses côtés auprès des communautés arabe et internationale", a ajouté le chef chrétien.

Vendredi, le président du Conseil avait décrété trois jours de deuil national au cours desquels les drapeaux sont mis en berne sur les sièges des différentes administrations, suite au décès du président des Emirats.

Cheikh Khalifa ben Zayed al-Nahyane avait accompagné ces deux dernières décennies l’ascension fulgurante de son pays sur la scène internationale. Rarement vu en public depuis un AVC en janvier 2014, il a été remplacé samedi par son demi-frère, le prince héritier d’Abou Dhabi, Mohammad ben Zayed, dit "MBZ", qui était déjà considéré comme le dirigeant de facto du pays et bien connu à travers le monde.


Le Premier ministre libanais, Nagib Mikati, a quitté Beyrouth samedi après-midi avec une délégation de responsables afin de se rendre aux Emirats arabes unis et présenter ses condoléances pour le décès du président de la fédération, cheikh Khalifa ben Zayed al-Nahyane, qui s’est éteint vendredi à l’âge de 73 ans. La délégation accompagnant M. Mikati inclut le ministre...