Rechercher
Rechercher

Société - Covid-19 au Liban

Allègement des restrictions sanitaires, annonce le ministre de la Santé

Les passagers complètement vaccinés n'ont plus à effectuer un test PCR avant leur arrivée à Beyrouth ; annulation des limitations sanitaires dans les lieux touristiques et restaurants.

Allègement des restrictions sanitaires, annonce le ministre de la Santé

Le ministre libanais de la Santé, Firas Abiad, au siège de son ministère, le 4 avril 2022. Photo Dalati et Nohra

Le ministre libanais de la Santé, Firas Abiad, a annoncé lundi un allègement des restrictions sanitaires liées à la pandémie de Covid-19, suite à la diminution des contaminations quotidiennes, les voyageurs entièrement vaccinés n'ayant plus à présenter le résultat négatif d'un test PCR à leur arrivée à l'Aéroport international de Beyrouth (AIB) et les limitations imposées dans les lieux touristiques et restaurants étant annulées. 

"A la suite de la diminution du nombre de contaminations, nous avons décidé d'alléger les restrictions liées à la pandémie, tout en maintenant les mesures de prévention afin de préserver la sécurité générale", a affirmé M. Abiad lors d'une conférence de presse. "Nous ne fermerons pas le pays. Celui qui ne veut pas se faire vacciner doit assumer la responsabilité de son choix quant à sa propre personne et quant à la société", a-t-il poursuivi. 

Test PCR non obligatoire
Le ministre Abiad a précisé qu'"il n'y aura plus de test PCR à l'AIB". "Les personnes qui ne sont pas complètement vaccinées avec trois doses devront toutefois effectuer un test avant leur départ", a-t-il indiqué, notant qu'il n'est pas nécessaire que les passagers aient reçu la 3ème dose depuis moins de six mois, une mesure qui était en vigueur depuis le 1er mars dernier. "Le résultat négatif d'un test PCR et le certificat de vaccination ne seront plus exigés dans les restaurants et les lieux touristiques", a ajouté le Dr Abiad, qui a également annulé certaines mesures prises dans les lieux touristiques et restaurants, telle que la limitation de la capacité d'accueil, rappelant toutefois la nécessité d'aérer les pièces.

La vaccination demeure une nécessité
Le ministre de la Santé a rappelé, en outre, la nécessité de se faire vacciner, et la "responsabilité personnelle" que les personnes doivent assumer concernant notamment le port du masque et les mesures de prévention dans les lieux bondés. "Des études effectuées par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) montrent que le taux d'immunité collective au Liban est plus de 80%. Cette immunité a été acquise suite à une contraction préalable du virus ou à la vaccination", a-t-il dit. "Nous n'avons pas encore fini de la pandémie", a-t-il toutefois nuancé, rappelant que "plus de 70% des personnes hospitalisées (à cause du coronavirus) ne sont pas vaccinées".

Lire aussi

Le virus est là pour longtemps, mais le monde est « mieux préparé »

Le comité national en charge de la campagne de vaccination examinera prochainement la nécessité d'administrer une 4ème dose, qui demeure jusque-là recommandée surtout pour les personnes âgées et malades dans nombre de pays, a souligné M. Abiad. Un nouveau protocole sanitaire mis au point par le ministère de la Santé sera distribué aux écoles, a enfin indiqué le ministre, sans donner plus de détails. 

Les autorités avaient imposé de sévères restrictions sanitaires en décembre dernier à la veille de la période des fêtes de fin d'année. Ces limitations n'ont cependant pas été bien appliquées ni surveillées sur le terrain, et les contaminations au Covid-19 avaient franchi la barre symbolique des 10.000 cas en février avant de se stabiliser. En dépit la recrudescence des cas, le Liban n'avait toutefois pas été bouclé, afin d'épargner de plus grandes pertes à son système économique et financier exsangue.

Le ministre libanais de la Santé, Firas Abiad, a annoncé lundi un allègement des restrictions sanitaires liées à la pandémie de Covid-19, suite à la diminution des contaminations quotidiennes, les voyageurs entièrement vaccinés n'ayant plus à présenter le résultat négatif d'un test PCR à leur arrivée à l'Aéroport international de Beyrouth (AIB) et les limitations imposées dans...
commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut