Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Réformes au Liban

La commission des Finances conclut sa 4è réunion sur l’examen du projet de budget

La commission des Finances conclut sa 4è réunion sur l’examen du projet de budget

Le président de la commission des Finances et du Budget, le député Ibrahim Kanaan. Photo D.R.

La commission parlementaire des Finances et du Budget, présidée par le député Ibrahim Kanaan, a conclu mardi une quatrième réunion consacrée à l’examen du projet de loi de finances pour 2022, qu’elle a entamé il y a deux semaines, et elle a approuvé les budgets du ministère de la Défense, du Travail et des Affaires sociales, qui viennent s’ajouter à la liste de ceux déjà passés en revue.

S’agissant du budget de l’armée, le député a réitéré ses inquiétudes concernant la capacité des militaires à se nourrir, se soigner et s’entretenir. Il pourrait être donc être amendé et approuvé lors d’une prochaine session.

La veille, la commission avait notamment estimé que le budget du ministère de la Santé devait être revu à la hausse.

Le syndicat des hôpitaux privé a averti, début mars, de nouvelles limitations dans les prises en charge de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), qui se cantonneront désormais aux "cas critiques" tandis que les patients sous dialyse ou atteints de cancer devront désormais payer l’intégralité de leur traitement.

La CNSS a cessé de verser les avances mensuelles aux hôpitaux, mais elles ont ensuite été reportées d'une semaine après que le président de la Confédération générale des travailleurs libanais (CGTL), Béchara Asmar, a promis d'intervenir – une promesse qui n’a a priori pas encore été suivie d’effet.

Autre sujet phare de la réunion de la commission : l’examen des moyens de financer la Carte d’approvisionnement, adoptée en juin dernier mais toujours pas mise en œuvre malgré plusieurs annonces pour autant de faux départs. Un débat ouvert alors que le second dispositif d’aide financière directe, le projet de protection sociale en réponse à une crise d’urgence (ESSN), est enfin entré dans sa phase active en début de semaine. La prochaine réunion de la commission est programmée mercredi.

Le budget 2022 sera adopté en dehors des délais constitutionnels, qui sont définitivement échus fin janvier. Il revêt une importance particulière pour la réussite des discussions entre le Liban et le Fonds monétaire international (FMI), sollicité pour débloquer une assistance financière devant contribuer à une sortie de crise. Ces discussions ont été entamées justement en même temps que l’examen de l’avant-projet de budget pour 2022 par le Conseil des ministres fin janvier, pour une première session qui s’est achevée le 10 février. Si depuis, une délégation du FMI est revenue au Liban pour une visite éclair de trois jours, aucun calendrier des réunions à venir n’a encore été communiqué.


La commission parlementaire des Finances et du Budget, présidée par le député Ibrahim Kanaan, a conclu mardi une quatrième réunion consacrée à l’examen du projet de loi de finances pour 2022, qu’elle a entamé il y a deux semaines, et elle a approuvé les budgets du ministère de la Défense, du Travail et des Affaires sociales, qui viennent s’ajouter à la liste de ceux déjà...