Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Diplomatie

L'Australie va classer le Hamas comme organisation terroriste

Des membres des Brigades Ezzedine al-Qassam, la branche armée du Hamas, assistent aux funérailles de l'un de leurs camarades, le 16 février 2022 à Gaza. Photo SAID KHATIB / AFP

L'Australie a annoncé jeudi vouloir classer le mouvement islamiste armé palestinien du Hamas, au pouvoir dans la bande de Gaza, comme organisation terroriste, devenant ainsi la dernière nation occidentale à prendre cette décision.

Canberra avait déjà inscrit sur la liste des groupes terroristes la branche armée du Hamas, les Brigades Ezzedine al-Qassam, mais la nouvelle désignation concernera l'organisation dans son intégralité. Le Hamas, déjà sur la liste noire des États-Unis, de l'Union européenne et depuis novembre du Royaume-Uni, a juré de "libérer" Jérusalem par la force et a fréquemment mené des attaques contre des cibles israéliennes.

En mai 2021, une guerre de 11 jours a opposé l'État hébreu au mouvement palestinien, la quatrième depuis la prise de pouvoir du Hamas à Gaza en 2007. "Les opinions du Hamas et des groupes extrémistes violents présents sur la liste d'aujourd'hui sont profondément troublantes et il n'y a pas de place en Australie pour leurs idéologies porteuses de haine", a déclaré Karen Andrews, ministre de l'Intérieur.

"Il est essentiel que nos lois visent non seulement les actes terroristes et les terroristes, mais aussi les organisations qui planifient, financent et exécutent ces actes", a-t-elle ajouté. Le Premier ministre israélien Naftali Bennett s'est félicité de cette décision, qu'il a qualifiée dans un communiqué "de pas supplémentaire important dans le combat mondial contre le terrorisme". Il a également remercié son "ami, le Premier ministre australien Scott Morrison" de cette décision prise après leur discussion à ce sujet.

Hazem Qassem, un porte-parole du Hamas, a déclaré à l'AFP que cette décision était une "violation du droit et des conventions internationales qui garantissent à notre peuple le droit de résister à l'occupant".

"C'est l'État occupant (Israël) qui doit être classé comme Etat terroriste et non le Hamas et la résistance", a-t-il ajouté. La désignation imposera des restrictions sur le financement ou tout autre soutien au Hamas et certaines infractions seront passibles d'une peine de 25 ans de prison.

En 2005, l'armée israélienne s'était retirée unilatéralement de Gaza avant d'imposer en 2007 un blocus sur ce territoire, lorsque le Hamas s'était emparé du pouvoir au terme de combats fratricides avec le Fatah de Mahmoud Abbas.


L'Australie a annoncé jeudi vouloir classer le mouvement islamiste armé palestinien du Hamas, au pouvoir dans la bande de Gaza, comme organisation terroriste, devenant ainsi la dernière nation occidentale à prendre cette décision.
Canberra avait déjà inscrit sur la liste des groupes terroristes la branche armée du Hamas, les Brigades Ezzedine al-Qassam, mais la nouvelle désignation...