Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Finance

Le Vatican prévoit un nouveau déficit budgétaire en 2022


Le Vatican prévoit un nouveau déficit budgétaire en 2022

Le pape François lors d'une messe à la Basilique Saint Paul-hors-les-murs, à Rome, le 25 janvier 2022. Photo AFP / VATICAN MEDIA

Le Vatican a dévoilé vendredi le budget prévisionnel 2022 de la Curie romaine (gouvernement central), qui prévoit un déficit net de 33 millions d'euros, toujours affecté par les effets de la crise sanitaire l'obligeant à davantage d'austérité.

Le Saint-Siège mise sur 769 millions d'euros de recettes et 803 millions d'euros de dépenses, pour un déficit total de 33,4 millions d'euros en 2022, contre 49,7 prévus pour 2021, a annoncé dans un communiqué le Secrétariat (équivalent d'un ministère) pour l'Economie.

Le budget de la Curie est distinct de celui d'autres services, comme le Gouvernorat ou les musées du Vatican. Mais, pour "une plus grande transparence et un contrôle rigoureux de ses ressources", le Saint Siège y a inclus cette année 30 nouvelles entités, dont l'hôpital pour enfants Bambino Gesù et les quatre basiliques papales de Rome.

"Les effets de la pandémie de Covid-19 continuent de peser sur les postes budgétaires, même si une reprise progressive des activités économiques est attendue pour 2022", estime le Saint-Siège. En conséquence, le gouvernement de l'Eglise continue de serrer la vis : le budget 2022 prévoit ainsi 289 millions d'euros de dépenses contre 293 millions en 2021 sur le même périmètre, soit quatre millions d'euros de moins, un plancher "historique".

Cette balance demandera un nouvel effort à l'ensemble des dicastères composant la Curie et ses quelque 3.000 salariés. Parallèlement, le Vatican entend développer ses revenus immobiliers, ainsi que les dons des fidèles et des diocèses.

Désireux de mettre de l'ordre dans les finances du Vatican et de lutter contre la fraude, le pape François avait créé en 2014 le puissant Secrétariat pour l'Economie, qui a publié en 2021 son premier budget prévisionnel.

Dans un entretien à Vatican News publié vendredi, son préfet Juan Antonio Guerrero a confié vouloir "tirer les leçons" des "grosses erreurs passées dans la gestion financière", notamment à travers "plus de professionnalisation, plus de travail en équipe, plus de transparence et moins de secret", ainsi que la "mise en place de procédures de contrôle". 

Ce "changement de culture" intervient alors que le Vatican est confronté à l'un des plus gros scandales financiers de son histoire : l'acquisition d'un immeuble de luxe à Londres via des montages financiers opaques, impliquant l'influent cardinal Becciu, actuellement jugé pour fraude et détournement de fonds. 


Le Vatican a dévoilé vendredi le budget prévisionnel 2022 de la Curie romaine (gouvernement central), qui prévoit un déficit net de 33 millions d'euros, toujours affecté par les effets de la crise sanitaire l'obligeant à davantage d'austérité.
Le Saint-Siège mise sur 769 millions d'euros de recettes et 803 millions d'euros de dépenses, pour un déficit total de 33,4 millions d'euros...