Rechercher
Rechercher

Économie - Carburants

Les prix de l’essence en baisse, ceux du mazout et du gaz augmentent

Publiés hier par le ministère de l’Énergie et de l’Eau, les prix de l’essence au Liban ont enregistré une baisse hier, tandis que ceux du gaz domestique et du diesel ont connu une hausse. Des fluctuations dues, selon le porte-parole des propriétaires de stations-service Georges Brax, à la hausse des cours mondiaux du pétrole, à une baisse du taux dollar/livre fixé quotidiennement par la plateforme de la Banque du Liban (BDL) Sayrafa ainsi qu’à une nouvelle dépréciation de ce taux sur le marché parallèle. « La BDL a réduit le taux de change qu’elle assure pour payer 85 % du prix de l’importation de carburants, le faisant passer de 23 900 livres à 22 600 livres contre un dollar », a-t-il expliqué, précisant que « les 15 % restant à régler le sont désormais au taux du marché parallèle qui a augmenté de 23 140 livres à 23 660 livres ».

Dans le détail, les 20 litres d’essence 95 octane se vendent désormais à 355 200 livres (en baisse de 3 000 livres), tandis que le bidon d’essence 98 octane se vend à 366 600 livres (en baisse de 3 400 livres). Quant au diesel utilisé pour les véhicules (et non celui consommé par les générateurs), il est désormais tarifé à 335 200 livres les 20 litres, à la suite d’une augmentation sensible de 20 400 livres. La bonbonne de gaz se vend, elle, à 283 600 livres, en hausse de 12 500 livres.


Publiés hier par le ministère de l’Énergie et de l’Eau, les prix de l’essence au Liban ont enregistré une baisse hier, tandis que ceux du gaz domestique et du diesel ont connu une hausse. Des fluctuations dues, selon le porte-parole des propriétaires de stations-service Georges Brax, à la hausse des cours mondiaux du pétrole, à une baisse du taux dollar/livre fixé quotidiennement...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut