Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Liban

Une patrouille de la Finul agressée dans le Sud, un soldat blessé

Un convoi de blindés de la Finul près de Nakoura, au Liban-Sud, le 13 octobre 2020. Photo d'archives Mahmoud Zayyat/AFP

Le porte-parole de la Force intérimaire des Nations Unies au Liban (Finul), Andrea Tenenti, a affirmé mardi qu'une patrouille des Casques bleus a été agressée à l’ouest du village de Ramia (Liban-Sud) et un soldat blessé. 

"Des Casques bleus en patrouille de routine ont été agressés à l’ouest du village de Ramia (Liban-Sud) après que leurs voitures ont été interceptées", a indiqué M. Tenenti dans un communiqué, précisant qu'"un des soldats a été blessé". Il a souligné que les agresseurs "ont saboté deux véhicules de la Finul et volé nombre d’objets", ajoutant que "l'armée libanaise était présente sur les lieux et a pu, ultérieurement, apaiser les tensions".

Le porte-parole de la Finul a souligné, par ailleurs, que" les Casques bleus ne se trouvaient pas dans une propriété privée, mais sur une route publique qu'ils empruntent habituellement", assurant qu'ils effectuaient leur devoir "dans le cadre de la résolution 1701 du Conseil de sécurité afin de maintenir la stabilité dans le sud du Liban". "En vertu de la résolution 1701 (qui avait rétabli une cessation des hostilités entre Israël et le Hezbollah après la guerre meurtrière de 2006, ndlr), la Finul jouit d’une totale liberté de mouvement et du droit de patrouille dans sa zone d’opérations", a rappelé le responsable.

M. Tenenti a aussi mis l'accent sur le fait que "les agressions contre des hommes et des femmes au service de la paix constituent des crimes suivant les lois libanaises et internationales" et a appelé "les autorités libanaises à enquêter sur ce crime et à poursuivre les responsables". La diplomatie libanaise n'avait pas encore réagi mardi à cette affaire. 

Les agressions contre les Casques bleus sont fréquentes lors du passage de convois de la Finul dans le Sud, une région considérée comme un fief du Hezbollah.  Fin décembre, des tensions étaient apparues entre une patrouille de la Finul et des habitants de la localité de Chaqra, dans le caza de Bint Jbeil au Liban-Sud. Cette agression a été déplorée par le ministère libanais des Affaires étrangères, qui avait assuré suivre cette affaire sur laquelle une enquête a été ouverte. 


Le porte-parole de la Force intérimaire des Nations Unies au Liban (Finul), Andrea Tenenti, a affirmé mardi qu'une patrouille des Casques bleus a été agressée à l’ouest du village de Ramia (Liban-Sud) et un soldat blessé. "Des Casques bleus en patrouille de routine ont été agressés à l’ouest du village de Ramia (Liban-Sud) après que leurs voitures ont été interceptées", a...