Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Liban

Le ministre de l'Agriculture poursuit sa tournée à Damas

Le ministre de l'Agriculture poursuit sa tournée à Damas

Le ministre libanais de l'Agriculture Abbas Hajj Hassan. Photo d'archives Dalati et Nohra

Le ministre libanais de l'Agriculture Abbas Hajj Hassan s'est entretenu jeudi à Damas avec le directeur général du Centre arabe d'études pour les zones sèches et arides (Acsad), Nasreddine Obeid, au sujet de la coopération entre les deux parties et des moyens de la renforcer dans divers domaines.

Au cours de la réunion, les deux responsables ont abordé la "possibilité de mettre en œuvre de nouvelles activités et de nouveaux projets, notamment dans le domaine du développement de la richesse animale et des variétés de blé et d’orge, de l'approvisionnement en eau et de la construction de barrages hydrauliques dans les montagnes". Ils ont également discuté de la possibilité de fournir au Liban 150.000 oliviers et d'autres arbres fruitiers qui seront distribués dans les zones rurales pauvres. M. Obeid a noté que le centre Acsad s’acquittera de tous les frais de douanes et de transport.

M. Hajj Hassan, qui avait entamé la veille une visite officielle en Syrie à la tête d'une délégation de son ministère, a dans ce cadre salué "le rôle que joue l'Acsad dans la préservation de la sécurité alimentaire et hydraulique arabe". De son côté, M. Obeid a assuré que le centre était toujours prêt à mettre ses capacités et son expertise au service de programmes et projets du ministère libanais de l’Agriculture afin de répondre à ses aspirations et ses projets futurs pour contribuer au développement du secteur agricole au Liban". 

La veille, le ministre libanais s'était entretenu avec son homologue syrien au sujet du renforcement des relations agricoles entre les deux pays et l'organisation de mécanismes de transport de produits agricoles libanais à travers le territoire syrien. Abbas Hajj Hassan avait déjà annoncé début novembre une "série d'initiatives" lancées par la Jordanie concernant les exportations agricoles libanaises, alors que le boycott des produits locaux décidé par l'Arabie saoudite a aggravé encore plus les répercussions de la crise économique sur les producteurs du Liban.

Les agriculteurs libanais souffrent depuis plusieurs mois du boycott des exportations de leurs produits vers Riyad. Ils subissent aussi la crise de liquidité en devises que subit le Liban depuis deux ans, rendant difficile l’achat d’intrants et de fertilisants.

Après un contact rompu depuis des années, plusieurs responsables libanais tentent de collaborer à nouveau avec Damas afin de soutenir l'économie nationale, alors que le pays est frappé par la pire crise financière de son histoire contemporaine. Une délégation libanaise en visite en Syrie en septembre dernier avait conclu un accord sur l'acheminement de gaz égyptien à travers la Jordanie et la Syrie visant à augmenter la production d'électricité au Liban, frappé par de graves pénuries.


Le ministre libanais de l'Agriculture Abbas Hajj Hassan s'est entretenu jeudi à Damas avec le directeur général du Centre arabe d'études pour les zones sèches et arides (Acsad), Nasreddine Obeid, au sujet de la coopération entre les deux parties et des moyens de la renforcer dans divers domaines.Au cours de la réunion, les deux responsables ont abordé la "possibilité de mettre en œuvre...