Rechercher
Rechercher

Monde - France

Une mosquée à Cannes fermée pour antisémitisme

Le gouvernement français a annoncé hier avoir « fermé » une mosquée à Cannes (Sud), accusée notamment de « propos antisémites », la troisième à subir ce sort en quelques mois dans un pays qui traque les discours islamistes depuis les attentats de 2015. Sur les « plus de 2 500 lieux de culte musulmans », 70 sont « radicalisés », a affirmé le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin sur la chaîne de télévision CNews. Fin décembre, son ministère indiquait que 21 de ces lieux étaient « actuellement fermés, du fait de prescriptions administratives, d’une décision judiciaire, d’une reprise de bail, de travaux ou d’une fermeture administrative ». Cinq faisaient « l’objet d’une instruction » en vue d’une possible fermeture, dont celle de Cannes. « Nous (la) fermons (...) parce que nous lui reprochons des propos antisémites, des soutiens au CCIF (Collectif contre l’islamophobie en France, NDLR) et BarakaCity », a précisé M. Darmanin. Accusées par le ministre de favoriser l’islamisme, les associations CCIF et BarakaCity avaient été dissoutes à l’automne 2020 dans le sillage de l’assassinat de Samuel Paty, un professeur d’histoire-géographie tué près de Paris par un jeune islamiste qui lui reprochait d’avoir parlé des caricatures du prophète Mahomet à ses élèves en classe.


Le gouvernement français a annoncé hier avoir « fermé » une mosquée à Cannes (Sud), accusée notamment de « propos antisémites », la troisième à subir ce sort en quelques mois dans un pays qui traque les discours islamistes depuis les attentats de 2015. Sur les « plus de 2 500 lieux de culte musulmans », 70 sont « radicalisés », a...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut