Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Liban

L'armée arrête 39 personnes suspectées d'avoir participé à des tirs de célébration du Nouvel an

Le logo de l'armée libanaise issu du site internet de l'institution.

L'armée libanaise a annoncé mardi avoir procédé à 39 arrestations dans la Békaa et le nord du pays, lundi et mardi, lors de raids dans des habitations d'où des coups de feu de célébration auraient été tirés lors des festivités du Nouvel an, une pratique courante au Liban.

Dans un communiqué, la troupe a affirmé avoir "saisi sept Kalachnikovs, six pistolets, un certain nombre de fusils de chasse et nombre de munitions appartenant à ces personnes, ainsi que quatre grenades à main et une quantité de haschisch". Une enquête a été ouverte, ajoute communiqué.

La veille, le président, Michel Aoun, avait appelé les forces de sécurité et le pouvoir judiciaire à poursuivre les personnes qui ont tiré en l'air lors des célébrations du Nouvel An, selon un tweet du compte officiel du président. Les Forces de sécurité intérieure avaient rendu publique une liste de 238 personnes suspectées d'avoir tiré à l'arme à feu lors du réveillon.

Les tirs en l'air ont été criminalisés en 2016. Cette pratique se poursuit toutefois au Liban où des personnes sont blessées et tuées chaque année par des balles perdues.


L'armée libanaise a annoncé mardi avoir procédé à 39 arrestations dans la Békaa et le nord du pays, lundi et mardi, lors de raids dans des habitations d'où des coups de feu de célébration auraient été tirés lors des festivités du Nouvel an, une pratique courante au Liban.Dans un communiqué, la troupe a affirmé avoir "saisi sept Kalachnikovs, six pistolets, un certain nombre de...