Rechercher
Rechercher

Politique - Législatives

Geagea : Une alliance avec Hariri devrait être précédée d’un dialogue

Geagea : Une alliance avec Hariri devrait être précédée d’un dialogue

Le chef des FL à Meerab, le 29 novembre dernier. Mohammad Azakir/Reuters

Dans un entretien au journal koweïtien al-Jarida publié hier, le chef des Forces libanaises Samir Geagea s’est appesanti sur les prochaines législatives, estimant qu’elles « constitueront un tournant qui mènera à un changement, si tant est que les Libanais feront le bon choix ». Dans ce cadre, le leader chrétien a révélé que « les FL concluront des alliances avec des personnalités indépendantes ainsi qu’avec le Parti socialiste progressiste (du leader druze Walid Joumblatt) dans la Montagne ». « Pour ce qui est de l’alliance avec le courant du Futur, a-t-il poursuivi, ses contours restent imprécis tant que ce parti n’a pas clarifié la réalité de sa participation aux élections. Toutefois, si (l’ancien Premier ministre et chef du parti Saad) Hariri décide de rentrer au Liban, toute alliance avec lui devrait être précédée d’un dialogue politique très profond, portant sur la définition des axes et des ententes stratégiques. Nous ne pouvons plus nous contenter d’une alliance superficielle, parce que la situation au Liban a beaucoup changé. »

Lire aussi

Législatives : à quoi vont ressembler les alliances ?

Commentant la démission du ministre de l’Information Georges Cordahi, dont des déclarations avaient provoqué une crise diplomatique entre Beyrouth et plusieurs monarchies du Golfe, le chef des FL a estimé qu’elle « porte un grand coup au Hezbollah, mais ne résoudra pas » cette crise. « Cette démission permet plutôt d’entamer un dialogue franc et direct pour amener du changement dans les politiques libanaises », a-t-il souligné. « La crise avec les pays du Golfe va bien au-delà de M. Cordahi, elle est liée au Hezbollah, sa politique, ses interventions sur de nombreux terrains arabes et son contrôle de l’État libanais », a-t-il ajouté.

Pour Samir Geagea, résoudre les tensions avec les pays du Golfe « nécessite un grand changement » dans la politique du parti chiite, notamment en rendant les armes et en changeant de « politique étrangère ». Le chef des FL accuse le Hezbollah et le « projet iranien » d’avoir provoqué « les crises successives et l’effondrement » du Liban.

Il a dans ce cadre souligné qu’un « mouvement d’opposition chiite » pourrait prendre de l’ampleur dans le pays, en amont des futures législatives du printemps 2022, « si les pays du Golfe poursuivent leurs mesures d’escalade » vis-à-vis du Liban.


Dans un entretien au journal koweïtien al-Jarida publié hier, le chef des Forces libanaises Samir Geagea s’est appesanti sur les prochaines législatives, estimant qu’elles « constitueront un tournant qui mènera à un changement, si tant est que les Libanais feront le bon choix ». Dans ce cadre, le leader chrétien a révélé que « les FL concluront des alliances avec...

commentaires (6)

Mr Geagea est dans un autre monde ,il rêve le Hezbollah ( parti du diable ) ne rendra jamais ses armes

Eleni Caridopoulou

17 h 53, le 06 décembre 2021

Tous les commentaires

Commentaires (6)

  • Mr Geagea est dans un autre monde ,il rêve le Hezbollah ( parti du diable ) ne rendra jamais ses armes

    Eleni Caridopoulou

    17 h 53, le 06 décembre 2021

  • Geagea est très optimiste je trouve. Il parle des élections et des alliances comme si cela était garanti, alors que Aoun et sa clique vendue se préparent ardemment avec HN à empêcher que cela arrive car ils savent que leur fin sera instantanée et leur condamnation inévitable sauf s’ils immigrent en Iran, option qui n’est pas pour leur plaire puisqu’ils seront privés de pouvoir et de privilèges et subiront le revers de la médaille qu’ils se sont octroyée symbole de la trahison de leur pays, en se soumettant aux ordres de leurs faiseurs jusqu’à leur dernier souffle. Ce ne sera que justice.

    Sissi zayyat

    14 h 35, le 06 décembre 2021

  • Les FL étaient, sont et resteront la colonnes vertébrale de l’état Libanais indépendant, libre et souverain que cela plaisent ou non a qui que ce soit. 30 députés dans le giron des FL aux prochaines élections, 30 !!!

    Pierre Hadjigeorgiou

    13 h 48, le 06 décembre 2021

  • LES ALLIANCES DOIVENT ÊTRE FAITE DÈJÀ AVEC LE PATRIOTE ACHRAF RIFI ET NON AVEC L'ENFANT GÂTÉ LE NUL EN POLITIQUE HARIRI.

    Gebran Eid

    10 h 47, le 06 décembre 2021

  • Foutez nous la paix vous, Hariri, Aoun, Bassil, Joumblat, Berry, Nasrallah et tous les autres …. Le pays sera au moins guéri de sa principale maladie que sont les politiciens libanais

    Choqué par Censure OLJ

    08 h 53, le 06 décembre 2021

  • Il était largement temps d’enterrer une fois pour toutes cette « alliance superficielle » pour reprendre les mots savamment choisis par Samir Geagea. Seul contre tous, Samir Geagea nous fait voir à quel point les dhimmis partiellement assumés oranges et non assumés bleus sont soumis à leur maître jaune.

    Citoyen libanais

    08 h 49, le 06 décembre 2021

Retour en haut