Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Crise au Liban

La grève des transporteurs prévue mercredi suspendue



La grève des transporteurs prévue mercredi suspendue

Le président de la Fédération des syndicats des transporteurs routiers, Bassam Tleiss. Photo ANI

La grève prévue pour mercredi par les syndicats de transporteurs routiers au Liban a été suspendue en attendant que des contacts soient entrepris, rapporte notre correspondante Hoda Chedid. Cette grève avait pour but de dénoncer l'augmentation effrénée du prix des carburants, alors que plus de 80% de la population, au Liban, vit sous le seuil de pauvreté et peine à s'approvisionner en essence. Une série de rassemblements et de convois à Beyrouth et dans les régions avait été annoncée dans le cadre d'une "Journée de la colère".

Le président de la Confédération générale des travailleurs libanais (CGTL), Béchara el-Asmar, a confirmé l'information à L'Orient-Le Jour. La grève est suspendue jusqu'au 1er décembre, afin de laisser au ministre des Finances le temps d'étudier la faisabilité d'un programme de soutien aux transporteurs publics, qui pourrait être  financé par la banque mondiale.

Mercredi dernier, de nombreuses routes avaient été coupées partout au Liban, en signe de colère contre la flambée des prix des carburants. Après la récente levée des subventions, le bidon d'essence de 20 litres se vend à plus de 300.000 livres libanaises, alors que la dépréciation de la monnaie nationale et la crise économique se poursuivent sans relâche.


La grève prévue pour mercredi par les syndicats de transporteurs routiers au Liban a été suspendue en attendant que des contacts soient entrepris, rapporte notre correspondante Hoda Chedid. Cette grève avait pour but de dénoncer l'augmentation effrénée du prix des carburants, alors que plus de 80% de la population, au Liban, vit sous le seuil de pauvreté et peine à s'approvisionner en...