Rechercher
Rechercher

Moyen-Orient - Violence

Plan de lutte contre les meurtres au sein de la communauté arabe d’Israël

Le gouvernement israélien a dévoilé hier un plan de lutte contre les meurtres atteignant un niveau sans précédent au sein de la communauté arabe du pays, ordonnant notamment l’envoi de renforts de police. Depuis le début de l’année, 102 homicides volontaires ont été commis dans la communauté arabe israélienne, suscitant une inquiétude croissante quant à la spirale de la violence au sein d’une minorité qui se plaint depuis longtemps d’être victime de discriminations. La dernière victime en date est un homme de 26 ans originaire d’Umm el-Fahm, ville de 50 000 habitants dans le nord du pays, décédé hier après que la voiture dans laquelle il se trouvait a essuyé des tirs, selon la police. Quelques heures plus tard, le Premier ministre israélien, Naftali Bennett, a annoncé avoir ordonné le renfort de deux compagnies de la police des frontières pour « aider à lutter contre la criminalité au sein de la communauté arabe ».

En présentant un plan provisoire de six mois au Parlement hier, le vice-ministre de la Sécurité publique, Yoav Segalovitz, a déclaré qu’Israël était dans « une situation d’urgence ».


Le gouvernement israélien a dévoilé hier un plan de lutte contre les meurtres atteignant un niveau sans précédent au sein de la communauté arabe du pays, ordonnant notamment l’envoi de renforts de police. Depuis le début de l’année, 102 homicides volontaires ont été commis dans la communauté arabe israélienne, suscitant une inquiétude croissante quant à la spirale de la...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut