Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Liban

Joumblatt propose une réconciliation entre les quartiers de Chiyah et Aïn el-Remmaneh


Le chef druze libanais Walid Joumblatt reçu par le Premier ministre Nagib Mikati, le 19 octobre 2021. Photo fournie par le bureau de presse du Premier ministre.

Le chef druze libanais Walid Joumblatt a appelé mardi soir, après avoir été reçu par le Premier ministre Nagib Mikati, à une "véritable réconciliation" entre les quartiers de Aïn el-Remmaneh et Chiyah pour éviter les scénarios des années de la guerre civile libanaise. 

"Aïn el-Remmaneh et Chiyah ont besoin d'une véritable réconciliation et non de protection, a déclaré M. Joumblatt. Il faut une réconciliation comme nous l'avons fait en Montagne, avec des comités de réconciliation dans chaque village et chaque quartier afin que nous ne retournions pas aux tensions des années 1975-1986". 

M. Joumblatt a aussi souligné qu'il était "nécessaire d'enquêter sur la question des franc-tireurs" (qui ont sévi pendant les es affrontements à Tayouné) mettant en garde contre un "véritable danger contre la sécurité de la patrie". 

"Aujourd'hui, nous ne pouvons exiger l'isolement d'une grande partie de la population libanaise ou l'isolement des chiites. Nous devons faire attention et nous avons le temps, avec le Premier ministre, le président de la République et le président de la Chambre d'étudier un plan ou une stratégie de défense", a-t-il dit. 

La rencontre entre MM. Joumblatt Mikati intervient plusieurs jours après les affrontements miliciens armés à Tayouné, dans le sud de Beyrouth, qui s'étaient produits en marge d'une manifestation du tandem chiite organisée devant le Palais de Justice de Beyrouth, pour protester contre le juge Tarek Bitar, chargé de l'enquête sur les explosions dans le port de la capitale, en août de l'année dernière. Le rassemblement avait dégénéré en combats de rues, faisant 7 morts et 32 blessés. Les affrontements ont opposé des miliciens chiites du Hezbollah et d'Amal à d'autres postés dans les quartiers chrétiens limitrophes, faisant craindre l'émergence d'une nouvelle guerre civile. Le tandem chiite a accusé les Forces libanaises (FL) de Samir Geagea d'avoir tiré sur les manifestants, des accusations aussitôt rejetées par les FL.


Le chef druze libanais Walid Joumblatt a appelé mardi soir, après avoir été reçu par le Premier ministre Nagib Mikati, à une "véritable réconciliation" entre les quartiers de Aïn el-Remmaneh et Chiyah pour éviter les scénarios des années de la guerre civile libanaise. "Aïn el-Remmaneh et Chiyah ont besoin d'une véritable réconciliation et non de protection, a déclaré M....