Rechercher
Rechercher

Politique - Crise politique au Liban

Raad : Les FL payeront le prix du "massacre" de Tayouné

Les FL dénoncent des "attaques arbitraires et injustes". 

Raad : Les FL payeront le prix du

Le chef du groupe parlementaire du Hezbollah, Mohammad Raad. Photo ANI

Le chef du groupe parlementaire du Hezbollah, Mohammad Raad, a affirmé que son parti était déterminé à ne pas se laisser entraîner dans une guerre civile, mais qu’il ferait payer le prix de ce "massacre" aux Forces libanaises, que sa formation accuse d’avoir tiré sur ses partisans jeudi à Tayouné.

Dans un meeting organisé par le parti chiite dans le village de Zrariyé au Liban-Sud, M. Raad est revenu longuement sur les violences qui se sont produites en marge d’une manifestation organisée par le Hezbollah et Amal devant le Palais de justice pour réclamer le départ du juge Tarek Bitar, chargé de l’enquête sur l’explosion dans le port de Beyrouth. La situation avait dégénéré dans la rue, des éléments postés sur les toits d’immeubles du quartier chrétien adjacent de Aïn el-Remmaneh  ayant ouvert le feu sur les partisans armés du tandem chiite qui ont répliqué. Six membres des deux partis et une femme atteinte par une balle perdue et comptabilisée par le parti pro-iranien au nombre de ses "martyrs" ont été tués.

Lire aussi

Quand le Hezbollah met Michel Aoun dans une position intenable

"La traîtrise des FL qui ont commis ce massacre jeudi sera châtiée", a affirmé Mohammad Raad, prévenant que "le sang de nos gens ne sera pas versé en vain". "Mais nous ne pousserons pas vers une guerre civile et nous ne menacerons pas la paix civile", a cependant assuré le responsable du Hezbollah, appelant "l’État à mener l’enquête pour que les auteurs des violences soient châtiés".

"Ennemi fictif"
Réagissant aux propos du député Raad, les Forces libanaises ont dénoncé dans un communiqué "des attaques arbitraires et injustes" à leur encontre. "Nous concevons l'embarras des dirigeants du Hezbollah, mais nous ne comprenons pas le fait qu'ils inventent un ennemi fictif que sont les FL", précise le document. "S'ils veulent attaquer les FL, ils ne doivent pas se cacher derrière le sang des martyrs et inventer des histoires pour le faire", ajoute le texte. Le parti dirigé par Samir Geagea a par ailleurs réitéré sa version des faits concernant les accrochages de Tayouné, insistant que, selon les caméras de surveillance installées sur les lieux, les tirs en direction des manifestants constituaient un réflexe de défense des habitants de Aïn el-Remmaneh, face aux "miliciens du Hezbollah qui ont tenté d’entrer dans leurs maisons".

Plusieurs vidéos ont en effet montré des partisans des deux partis chiites entrant dans ce quartier et scandant des slogans jugés provocateurs par les habitants.  M. Geagea a affirmé que les habitants de Aïn el-Remmaneh avaient "mis en échec un nouveau 7 mai", dans une allusion à la prise de contrôle par les combattants du Hezbollah de Beyrouth-Ouest le 7 mai 2008.

L'armée libanaise avait, elle, affirmé samedi en soirée qu'elle interrogeait un soldat ayant été filmé en train de tirer sur des manifestants juste avant que la situation ne dégénère. 


Le chef du groupe parlementaire du Hezbollah, Mohammad Raad, a affirmé que son parti était déterminé à ne pas se laisser entraîner dans une guerre civile, mais qu’il ferait payer le prix de ce "massacre" aux Forces libanaises, que sa formation accuse d’avoir tiré sur ses partisans jeudi à Tayouné.
Dans un meeting organisé par le parti chiite dans le village de Zrariyé au...

commentaires (23)

CE SONT LES AGRESSEURS DE TAYOUNE ET DE AIN EL REMANEH, PUNIS PAR LES CITOYENS DE CES DEUX REGIONS, QUI PAYERONT IRREMEDIABLEMENT, ET CES AGRESSEURS NE SONT CERTES PAS LES F.L. TONNERRE DONT LE BRUIT NE CHASSE QUE DES MOUCHES.

CENSURE CRIMINELLE. NI ABONNEMENT NI SOUTIEN.

18 h 48, le 18 octobre 2021

Tous les commentaires

Commentaires (23)

  • CE SONT LES AGRESSEURS DE TAYOUNE ET DE AIN EL REMANEH, PUNIS PAR LES CITOYENS DE CES DEUX REGIONS, QUI PAYERONT IRREMEDIABLEMENT, ET CES AGRESSEURS NE SONT CERTES PAS LES F.L. TONNERRE DONT LE BRUIT NE CHASSE QUE DES MOUCHES.

    CENSURE CRIMINELLE. NI ABONNEMENT NI SOUTIEN.

    18 h 48, le 18 octobre 2021

  • Tout dernièrement le hezeb a forcé l'annulation d'une émission où la soeur de feu Lokman Slim était l'invité, puis ils ont forcé la main de Hattit pour lui faire lire une déclaration opposée à ses convictions, et là ils font tout pour nous faire oublier la volonté du peuple en fomantant les troubles de aayn el remené... effacer de la mémoire du peuple le 17 oct, le 4 août, les multiples assassinats incluant celui de R. Hariri, l'appauvrissement du peuple, etc. pour ne lui garder que 2 issues: l'immigration où joindre les forces armées comme chair à canons... C'est le but du hezeb ...

    Wlek Sanferlou

    15 h 16, le 18 octobre 2021

  • Tant que ces assassins n’ont pas été jugés pour leurs crimes commis sur le peuple en général et sur des individus qui s’étaient montrés courageux pour les affronter et ont payé de leur vie, ils continueront à se prendre pour des hommes forts alors que leur lâcheté n’est plus à prouver. Menacer des citoyens, des juges et même des parents de victimes avec des armes est condamnable dans un pays de droits alors que dans le nôtre la terreur est devenue monnaie courante pour museler et imposer. Aoun va t-il se réveiller de son coma profond pour mettre fin à ces crimes, ou attend il que l’un des siens soit visé ou qu’un drame national ait lieu pour enfin demander publiquement de l’aide des pays civilisés pour nous débarrasser de ces malotrus vendus. Il est temps de faire preuve de courage pour sortir le pays de cet enfer qu’il a facilité pour des raisons bassement personnelles.

    Sissi zayyat

    15 h 07, le 18 octobre 2021

  • Avant Mr. Raad d'autres ont essayé et se sont brûlés les doigts. Je lui souhaite bonne chance s'il a envie de laisser encore plus de victimes sur le terrain. quand a qui va payer a l'avenir, j’espère que les Chiites vont se débarrasser au plutôt de cette pègre qui les soumet sinon, comme Raad, ils finiront tous a Qussayr.

    Pierre Hadjigeorgiou

    14 h 59, le 18 octobre 2021

  • Selon M Raad, le Hezb ne veut pas de guerre civile.. Il veut seulement pouvoir poursuivre tranquilement sa politique des assassinats cibles sans avoir a rendre des comptes.

    Michel Trad

    14 h 32, le 18 octobre 2021

  • Le Hezbollah pairea le prix de son arrogance et sa temerite ...!

    LeRougeEtLeNoir

    11 h 03, le 18 octobre 2021

  • Mohamad Raad a raté sa vocation ! il aurait fait un triomphe a Hollywood. Imaginez-le dans le role du mechant face a Bruce Willis ou Tom Cruse. Flanqué de Hussein hajj-hassan dans le role du comparse pour les basses besognes ! Ils aurait eu un succes internationale ! peut-etre meme l'Oscar du second role. Au lieu de cela, il nous joue une mauvaise comedie a nous autre libanais...

    Lebinlon

    10 h 24, le 18 octobre 2021

  • Notre gai luron Tonton Raad, grand amateur de meetings, n'en raterait aucun pour rien au monde ! Pour pouvoir nous rappeler avec force les principes de paix et de tolérance pratiqués...dans son parti dit "divin et résistant"...!!!....à ses moments perdus . - Irène Saïd

    Irene Said

    09 h 18, le 18 octobre 2021

  • Eh bien ose attaquer les FL ne serait ce qu’avec un canif. Tu signeras la fin de la milice du Hezbollah qui sera éradiquée par les FL. Et toi tu reviendras à ce que tu sais le mieux faire: soit porter des bagages à l’aéroport soit valet parking dans un petit restaurant de Jal El Dib

    Censuré par l’OLJ

    09 h 03, le 18 octobre 2021

  • Et toi et ton partie vous payerez votre traitrise envers le Liban , et vous répondrez devant la justice de tout les gens que vous avez assassinés depuis 2004

    Ziad

    08 h 37, le 18 octobre 2021

  • Lorsque l’on pense que ces mafieux armés criminels sont les seuls a appuyer encore le CPL on realise combien la situation du pauvre Liban est devenue desastreuse ! Je pense a frangieh et Aoun qui pour des raisons bassement personnelles appuient cette horde de robots sanguinaires.

    Goraieb Nada

    08 h 07, le 18 octobre 2021

  • ...et lw Hezbollah devra payer pour l'assassinat de Samet Hanna, Wissam Eid, Lokman Slim, et tant d'autres: la liste serait interminable.

    Yves Prevost

    06 h 56, le 18 octobre 2021

  • Pas de guerre civile ni atteinte à la paix civile … alors la confrontation sera sous la coupe de la loi alors aucun problème !!

    Bery tus

    05 h 54, le 18 octobre 2021

  • Le Hezb est un parti terroriste aux relents totalitaires près à tout pour détruire le Liban au profit d'un Emirat Chiite qui irait de l'Iran à la Méditerranée. L'endoctrinement que subissent les enfants chiites est un ferment de haine. Ils ont la stratégie de la haine et du ventre, comme les nazis.

    Zahar Nicolas / CONSEILS & GESTION SARL.

    02 h 32, le 18 octobre 2021

  • Un soldat de l'armée tirant sur des manifestants ?! FAUX !, il tirait sur des éléments armés, et il fesait sont devoir. Un manifestant armé c est un terroriste, ce n est pas un manifestant. Il est du devoir de l'armée de tirer immédiatement et à vue comme dans tous les pays du monde. Bravo au soldat de défendre les civiles.

    Aboumatta

    01 h 44, le 18 octobre 2021

  • La traîtrise des FL qui ont commis ce massacre jeudi sera châtiée", QU'ATTEND LA JUSTICE POUR POURSUIVRE EN JUSTICE UNE PERSONNE QUI DECLARE OUVERTEMENT DE CHATIER D'AUTRES SANS QUE LA JUSTICE NE SOIT CONCERNEE? LA LOI DE LA JUNGLE C'EST LE LETMOTIV DES FAIBLES QUI SE CROIENT PLUS FORT QUE L'ETAT , SA POLICE ET SON ARMEE LA VERITE: APRES LE VIDEO OU UN MILITANT DE HEZBOLLAH APPARAISSE APPEURE PAR DES CIVILS QUI AVAIENT ARRETTE SON VEHICULE QUI VENAIT D'ENVOYER DES MISSILES SUR ISRAEL (sans aucun effet evidement et d'un commun accord avec eux), LES EVENEMENTS DE CETTE SEMAINE MONTRENT QUE CES MILICES NE SONT PLUS CRAINT COMME AVANT ET QU'UNE GRANDE PARTIE DU PEUPLE EN A MARRE DE CETTE ALLIANCE ENTRE AOUN ET NASRALLAH QUI A AMENE LE PAYS LA OU IL EST AUJOURDH'UI CAD EN ENFER DEJA

    LA VERITE

    23 h 44, le 17 octobre 2021

  • 4 heures avant que l'armee n'intervienne et arrette cette folie POURQUOI CE DELAI? POURQUOI DES BARRAGES N'AVAIENT PAS ETE MIS POUR FILTRER LES PERSONNES QUI VOULAIENT MANIFESTER PACIFIQUEMENT ET EMPECHER LES MILICIENS ARMES DE PENETRER DASN LES QUARTIERS CHRETIENS AVEC LEURS ARMES? GENERAL JOSEPH AOUN , VOUS DEVEZ AUSSI UNE EXPLICATION AU PEUPLE POUR NE PAS AVOIR EMPECHE CES MILICIENS D'ENVAHIR CETTE REGION AVEC LEURS ARMES OU ALORS VOUS AUSSI VOUS AVEZ PEUR DES MILICES DE HEZBOLLAH J'ESPERE QUE NON EVIDEMENT ET QUE CELA NE SE REPETRA . RAPPELEZ VOUS QUE LES 150000 MORTS DE LA GUERRE DE 1975 A ETE DU AUSSI AU FAIT QUE L'ARMEE N'AVAIT PAS FAIT SON DEVOIR DE DEFENCE DES CIVILS DES LE DEBUT DES EVENEMENTS ET CELA A COUTE 150000 MORTS

    LA VERITE

    23 h 35, le 17 octobre 2021

  • Et lui comme ses acolytes mafieux, quel prix ils payeront pour avoir massacrer en Syrie et après avoir fait leur sale guerre en 2006 entrainant le Liban dans une guerre qu'il n'avait pas choisi ... il va probablement nous vendre la résistance, celle qui n'existe que sur le papier.

    Zeidan

    22 h 28, le 17 octobre 2021

  • Chiites, vous avez encouragé votre surnatalité afin d'avoir une majorité quantitative et ainsi, vous espérez vous emparer du pouvoir. Vous bourrez le crane de vos enfants d'imbécillités dans des écoles communautaires, au lieu de les former au travail et les préparer a leurs futures responsabilités de citoyens. De ce fait, vous vous retrouvez maintenant, Chiites, avec une piétaille de chômeurs inutiles qui ne savent et ne veulent rien faire. Pas étonnant que ceux-ci profitent d'une manifestation pour se ruer, a cause de leur énormes frustrations, sur les appartements de Badaro, dans l'espoir de voler ce qui leur tombe sous la main ou de détruire les biens des gens.

    Mago1

    22 h 07, le 17 octobre 2021

  • Le parti pro iranien, cherche à cacher sa responsabilité directe dans les événements du jeudi 14 octobre 2021.En accusant à l'aveuglette, un parti purement libanais et très populaire. Détrompez-vous, car les faits vous accablent : instigations et manifestation armée avec aggressions préméditées, et vous ne pouvez pas  déformez la réalité.

    Esber

    21 h 22, le 17 octobre 2021

  • c'est connu dans le monde politique et journalistique, quand on veut étouffer une affaire, on en provoque, un incident plus grave pour faire oublier le premier. personne n'est dupe, et le peuple libanais, regarde dans la même direction envers les coupables.

    Élie Aoun

    21 h 17, le 17 octobre 2021

  • CEUX QUI REFUSENT LA JUSTICE SUR LEUR CRIME DU 4 AOUT DU PORT VEULENT JUSTICE CONTRE LES FL SUR UN CRIME COMMIS PAR EUX CONTRE LES CITOYENS DE TAYYOUNE ET AIN EL REMANEH QUI LEUR ONT DONNE UNE LECON INOUBLIABLE ET ET ONT FOULE AUX PIEDS LEUR FIERTE CRIMINELLE.

    CENSURE CRIMINELLE. NI ABONNEMENT NI SOUTIEN.

    20 h 52, le 17 octobre 2021

  • Il faudrait déjà que Monsieur Raad nous explique pourquoi des manifestants pacifiques membre du Hezbollah et Amal se baladent avec des armes de guerre ? et pourquoi ils pénètrent dans des habitations privées ? Que feraient son épouse et ses enfants s’ils voient des manifestants même sans armes entrain de forcer les portes de son domicile ? Elémentaire mon cher Watson !

    Le Point du Jour.

    20 h 48, le 17 octobre 2021

Retour en haut