Rechercher
Rechercher

Société - Liban

L'épave de l'avion qui s'est écrasé au large de Halat repêchée par l'armée

Les corps des deux victimes, deux pilotes, une femme, P. A., et un homme, A.H., avaient été repêchés vendredi.

L'épave de l'avion qui s'est écrasé au large de Halat repêchée par l'armée

L'épave d'un avion civil d'entraînement repêchée par l'armée libanaise au large du Kesrouan, le 16 octobre 2021. Photo Photo Twitter/@LebarmyOfficial

L'épave de l'avion civil d'entraînement qui s'est écrasé au large de Halat, dans le gouvernorat de Kesrouan-Jbeil mercredi et qui a été repérée vendredi a finalement été repêchée samedi matin, au lendemain de l'extraction des corps des deux pilotes qui ont été tués dans le crash, a annoncé l'armée.

Sur Twitter, la troupe a annoncé que "les commandos de marine et la marine militaire ont repêché l'épave de l'avion civil (...)". L'armée a également publié une vidéo et des photos de l'opération.


L'engin, de petite taille, appartenant au Club libanais d'aviation, était tombé en mer mercredi vers 10h40 au large de Halat. Les secours ont mis deux jours avant de pouvoir localiser l'épave à 30m de profondeur et 1.200 mètres du rivage. Les victimes sont les deux pilotes, une femme, P. A., et un homme, A.H. Des équipes des commandos de marine de l'armée ont pu extraire leurs corps vendredi.

Il s'agit du deuxième drame de ce genre au Liban en trois mois, après le crash d'un Cessna en juillet près de Ghosta, également dans le Kesrouan.

Les causes du drame ne sont toujours pas claires. La Direction générale de l'aviation civile avait précisé, mercredi, que l'avion avait quitté l'Aéroport international de Beyrouth (AIB) à 10h06 ce jour-là, en direction de Jbeil, suivant un itinéraire approuvé par la navigation aérienne qui lui est affiliée. Aux alentours de 10h24, l'avion a disparu des radars alors qu'il se trouvait au-dessus de la mer dans la région de Halat.

Les accidents d'avions sont rares au Liban, un pays en grave crise économique, où l'utilisation de ces petits appareils est coûteuse.


L'épave de l'avion civil d'entraînement qui s'est écrasé au large de Halat, dans le gouvernorat de Kesrouan-Jbeil mercredi et qui a été repérée vendredi a finalement été repêchée samedi matin, au lendemain de l'extraction des corps des deux pilotes qui ont été tués dans le crash, a annoncé l'armée.Sur Twitter, la troupe a annoncé que "les commandos de marine et la marine...

commentaires (3)

Pourquoi ne donne t on pas comme d'habitude les noms des passagers de l'accident? Ce sont des gens trop connus ou un couple illegal? .

Marie-Hélène CHACCAL

16 h 41, le 17 octobre 2021

Tous les commentaires

Commentaires (3)

  • Pourquoi ne donne t on pas comme d'habitude les noms des passagers de l'accident? Ce sont des gens trop connus ou un couple illegal? .

    Marie-Hélène CHACCAL

    16 h 41, le 17 octobre 2021

  • C'est rare qu'un grand journal sérieux comme le votre ne sache pas que Halat ne se trouve pas au Kessrouan mais au Caza de Jbeil.

    Charbel Daccache

    14 h 09, le 16 octobre 2021

    • Merci pour votre commentaire. Halat se trouve en effet dans le caza de Jbeil, qui se trouve à son tour dans le gouvernorat de Kesrouan-Jbeil.

      L'Orient-Le Jour

      14 h 17, le 16 octobre 2021

Retour en haut