Rechercher
Rechercher

Économie - Port de Beyrouth

L’appel d’offres pour la gestion du terminal conteneur « bientôt lancé »

L’appel d’offres pour la gestion du terminal conteneur « bientôt lancé »

Saroj Kumar Jha (centre gauche de la photo), directeur régional de la Banque mondiale pour le Moyen-Orient, s’entretenant hier avec le ministre libanais des Travaux publics et des Transports, Ali Hamiyé (centre droite). Photo ANI

Le ministre des Travaux publics et des Transports, Ali Hamiyé, a déclaré hier que l’appel d’offres pour remettre en jeu la gestion du terminal conteneur du port de Beyrouth, une procédure suspendue depuis 2020, allait être « bientôt lancé », sans plus de détail.

Une déclaration faite en marge d’une réunion avec une délégation de la Banque mondiale (BM) menée par le directeur régional pour le Moyen-Orient de l’organisation, Saroj Kumar Jha, et composée d’une équipe « technique » venue discuter de ce projet ainsi que celui de la reconstruction de la zone portuaire et des quartiers environnants, détruits par la double explosion meurtrière du 4 août 2020. Ces experts ont d’ailleurs présenté une version intermédiaire de leur feuille de route visant à articuler les chantiers et les réformes pour réhabiliter les infrastructures maritimes du pays, tout comme leur gouvernance. La BM devra présenter un plan définitif qui tient compte des remarques du ministre. Il s’agit de la première réunion entre le ministre du gouvernement formé le 10 septembre dernier par Nagib Mikati et Saroj Kumar Jha.

Pour mémoire

Des entrepreneurs veulent reconstruire le port de Beyrouth sans alourdir la dette

« Nous nous sommes concentrés sur un certain nombre de problèmes (…) pour lesquels le groupe Banque mondiale est prêt à apporter son soutien », a déclaré le directeur régional. Une autre réunion conjointe est programmée demain afin d’aborder d’autres projets communs, dont certains liés aux infrastructures routières. Saroj Kumar Jha s’est en outre réuni au cours de la même journée avec le Premier ministre, un rendez-vous en marge duquel il a rappelé que si la BM pouvait aider les autorités libanaises à mener les réformes, il revenait à celles-ci d’en « gérer le processus. »

Le contrat confiant à BCTC (un consortium composé de Portia Ports Limited, International Port Management Beirut SAL et Logistics and Port Management Americas) la gestion du terminal conteneur de Beyrouth, qui génère l’essentiel des revenus de cette infrastructure, est arrivé à échéance fin 2019. Il est maintenu de manière informelle depuis la fin de la prolongation de trois mois actée début 2020, initialement le temps que l’appel d’offres soit lancé. La reconstruction de la zone portuaire a, elle, attiré beaucoup d’acteurs qui ont émis des propositions, dont le transporteur CMA CGM, un consortium d’entreprises allemandes, ou encore un groupement d’entrepreneurs libanais composé notamment par l’ancien président de l’opérateur du port de Tripoli, Antoine E. Amatoury.

Le ministre des Travaux publics et des Transports, Ali Hamiyé, a déclaré hier que l’appel d’offres pour remettre en jeu la gestion du terminal conteneur du port de Beyrouth, une procédure suspendue depuis 2020, allait être « bientôt lancé », sans plus de détail.Une déclaration faite en marge d’une réunion avec une délégation de la Banque mondiale (BM) menée par le...
commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut