Rechercher
Rechercher

Environnement - Environnement

Des feux de forêt maîtrisés dans le Metn, Denniyé et le Akkar

Des feux de forêt maîtrisés dans le Metn, Denniyé et le Akkar

Un incendie a été maîtrisé hier entre les villages de Rahbé et Tekrit, dans le Akkar. Photo fournie par notre correspondant Michel Hallak

La Défense civile a réussi à maîtriser plusieurs feux de forêt hier, notamment dans le Metn et au Liban-Nord, à l’heure où le thermomètre affiche des températures supérieures aux moyennes saisonnières, accompagnées de vents forts. Ces conditions météorologiques ont poussé le ministère de l’Environnement à mettre de nouveau en garde hier contre le risque accru de feux de forêt d’ici à la fin de la semaine.

Un énorme incendie qui s’était déclaré mercredi après-midi dans un espace boisé à Aïn el-Sefsaf, dans les hauteurs du Metn-Nord, a finalement été éteint hier, grâce aux efforts des volontaires de la Défense civile qui s’efforçaient conjointement avec l’armée de l’empêcher de s’étendre. Leur mission a été rendue difficile par la force du vent et le fait que le feu progressait sur un terrain difficile d’accès. Les flammes menaçaient, en outre, d’atteindre une station-service et des habitations. Trois pompiers ont été légèrement blessés lors de cette opération, dont un qui a fait une chute de 5 mètres mais a été rapidement secouru. Les soldats du feu sont finalement venus à bout du sinistre hier dans l’après-midi. Dans le Akkar, des herbes sèches ont pris feu dans un terrain situé entre les villages de Rahbé et Tekrit. Les flammes se sont ensuite étendues vers les vergers avoisinants et ont ravagé au passage des pins, des amandiers, des oliviers et des chênes. La Défense civile a finalement réussi à maîtriser le feu qui s’était rapproché des habitations. Toujours au Akkar, un autre feu s’est déclaré dans la localité de Cheikh Mohammad, avant d’être rapidement éteint.

La région de Denniyé n’a pas été en reste. Plusieurs arbres forestiers ont ont été détruits par les flammes à Bakhoun, au niveau de la route principale du village. À Harf Siyad, les pompiers ont par ailleurs éteint un incendie qui menaçait de se propager vers des champs d’oliviers. Face à la multiplication des feux de forêt, le ministère de l’Environnement a mis en garde de nouveau hier contre le risque accru de sinistres d’ici à la fin de la semaine. « Le Akkar, la Békaa et les régions de l’hinterland situées dans le nord du pays risquent d’être victimes d’incendies. Le risque existe également dans le sud du pays, mais aussi dans la région du Chouf et ses environs », indique un communiqué du ministère qui s’appuie sur le système Firelab, un outil développé par l’Université du Balamand permettant de déterminer les zones du pays où des feux de forêt risquent de se déclarer. Le ministère a par ailleurs mis en garde contre les barbecues en plein air ou toute tentative de brûler des herbes sèches. Il a appelé la population à alerter au plus vite les autorités locales et la Défense civile, au moindre départ d’incendie se déclarant.


La Défense civile a réussi à maîtriser plusieurs feux de forêt hier, notamment dans le Metn et au Liban-Nord, à l’heure où le thermomètre affiche des températures supérieures aux moyennes saisonnières, accompagnées de vents forts. Ces conditions météorologiques ont poussé le ministère de l’Environnement à mettre de nouveau en garde hier contre le risque accru de feux de...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut