Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Crise au Liban

Le projet de carte d'approvisionnement signé après sa révision

Le Premier ministre libanais, Nagib Mikati. Photo ANI

Le Premier ministre libanais, Nagib Mikati, ainsi que les ministres des Affaires sociales, Hector Hajjar et de l'Economie et du Commerce, Amine Salam, ont finalisé et signé jeudi le projet de distribution de la carte d'approvisionnement, après révision du texte de la loi adoptée par le Parlement fin juin dernier. Cette carte est conçue pour venir en aide aux familles démunies au Liban sur fond de crise socio-économique et financière. Ils ont également approuvé l'ouverture d'une ligne de crédit supplémentaire pour financer ce projet, sans toutefois préciser la partie qui assurera ce financement.

Selon un communiqué publié par le bureau de presse du PM, les responsables ont signé jeudi "le projet relatif au processus et aux critères de la mise en œuvre de la carte d'approvisionnement ainsi que la demande d'une ouverture d'une ligne de crédit supplémentaire exceptionnelle pour son financement". Le communiqué ne précise toutefois pas la partie qui octroiera ce crédit supplémentaire.

La mise en place de la carte d'approvisionnement, élaborée par le précédent gouvernement de Hassane Diab, s'avère essentielle dans un Liban en pleine crise socio-économique, où plus de 75% de la population vit désormais sous le seuil de pauvreté, et au moment où les subventions sur les importations de carburant, de blé, de médicaments ou encore de certaines denrées alimentaires, ont été déjà réduites ou levées. Les modalités de cette loi avaient été annoncées à la veille de la formation du cabinet Mikati, mais, en l'absence de signature officielle, la nouvelle équipe ministérielle avait procédé, il y a quelques jours, à une révision de certains détails du texte.

A l'issue d'une réunion au Grand sérail jeudi, le ministre Hajjar a affirmé que "la commission ministérielle chargée de la mise en œuvre de la carte d'approvisionnement a achevé ses travaux" et signé le projet. Il a également souligné la nécessité de passer à d'autres étapes afin que les inscriptions sur la plateforme numérique conçue pour la carte puissent commencer. 

De son côté, le ministre Salam a précisé que le financement de la carte d'approvisionnement relève de la responsabilité du ministère des Finances et de la Banque du Liban (BDL), assurant que M. Mikati et la commission ministérielle "tiennent à surmonter tous les obstacles afin que le projet soit conforme aux exigences des parties internationales qui y ont contribué". La banque centrale et la BM seront chargées du suivi du mécanisme de financement, a-t-il ajouté, notant que le ministre des Finances s'exprimera prochainement à ce sujet. Le ministre Salam a enfin précisé que le versement des sommes aux familles se fera au taux de la plateforme Sayrafa conçue par la BDL et qui était de 14 700 LL mercredi contre un billet vert, alors que le dollar a franchi la barre des 17 000 LL jeudi sur le marché noir. L'ex-ministre de l'Economie, Raoul Nehmé, avait prévu d'adopter le taux du marché noir.


Le Premier ministre libanais, Nagib Mikati, ainsi que les ministres des Affaires sociales, Hector Hajjar et de l'Economie et du Commerce, Amine Salam, ont finalisé et signé jeudi le projet de distribution de la carte d'approvisionnement, après révision du texte de la loi adoptée par le Parlement fin juin dernier. Cette carte est conçue pour venir en aide aux familles démunies au Liban sur...