Rechercher
Rechercher

Société - Musique

Majida el-Roumi prise d'un bref malaise sur scène en Jordanie

La diva de la chanson libanaise est vite remontée sur scène et a rassuré ses fans sur Twitter.

Majida el-Roumi prise d'un bref malaise sur scène en Jordanie

La chanteuse libanaise Majida el-Roumi, victime d'un malaise sur scène, le 22 septembre 2021 en Jordanie, lors du festival de Jerash. Photo Khalil MAZRAAWI / AFP

C’est une soirée riche en émotions et en rebondissements qu’ont vécue, mardi soir, Majida el-Roumi et son fidèle public, lors du concert d’ouverture, par la diva de la chanson libanaise, du prestigieux Festival de Jerash pour la culture et les arts, en Jordanie. Un événement très attendu, la soprano ne s’étant plus produite dans les ruines romaines de la cité de Jerash depuis le début de sa carrière.

Après un message poignant sur la situation au Liban, et alors qu’elle interprétait Ouhebbouka Jeddan, Majida el-Roumi a été victime d’un malaise sur scène. Soudainement prise de vertiges, la chanteuse a eu du mal à se tenir debout, avant de s’évanouir. Épaulée par quelques hommes, alors que les cris paniqués du public, témoin de ce malaise, fusaient, elle a été emmenée en coulisses le temps de récupérer. Quelques minutes plus tard, elle revenait sur scène.

« C’était un peu comme un film d’horreur, confie l’un des membres de l’orchestre. Mais heureusement, il ne s’agissait que d’une chute de tension, chose qui arrive avec la fatigue, le stress, l’effort et toute l’énergie qu’un artiste déploie sur scène. Majida a repris connaissance dès qu’elle elle s’est retrouvée dans sa loge. L’orchestre a continué à jouer, accompagné par la chorale. Quand elle est revenue sur scène, les applaudissements étaient dix fois plus forts. Un vrai délire ! »

Outre les messages la remerciant d’avoir interprété ses classiques parmi lesquels les fameux Kalimat et Aatazalt el-Gharam, les messages de soutien ont inondé la toile, tandis que la chanteuse publiait, au lendemain de la soirée, une photo du concert accompagnée du message suivant : « C’est ainsi que je reviens à vous afin que nos battements de cœurs se retrouvent. Votre amour est mon énergie et les ailes qui me soulèvent. Avec vous, le voyage devient beau. Je vous aimerai toute ma vie. je vous remercie pour vos vœux. Paix et bonne santé. »

« Merci pour ce magnifique concert, pour le grand respect que vous portez à votre public, et pour votre force qui ne fléchit pas et qui nous apprend beaucoup, a écrit pour sa part une internaute ayant assisté au concert. Nous attendons votre prochain concert, ne tardez pas trop ! »

Photo Khalil MAZRAAWI / AFP

Majida el-Roumi, qui a reçu un prix d’honneur des mains du ministre jordanien de la Culture, Ali al-Ayed, avait déploré le sort du pays du Cèdre en début de concert. « En 2021, nous continuons à tourner les pages des guerres qui ne finissent pas, avait-elle déclaré. Mais la crise actuelle est la plus violente que nous ayons connue. Les Libanais subissent un génocide, mais je suis certaine qu’ils sont capables cette fois encore de surmonter la tragédie. Il est très difficile d’accepter de sombrer dans l’obscurité après tout ce que nous avons vécu et tous les martyrs qui sont tombés. Je chante pour défendre la vie au Liban, dont je soutiens l’indépendance et la souveraineté. »

Après une édition 2020 perturbée par la pandémie de coronavirus, le Festival de Jerash est de retour cette année pour sa 35e saison, avec plus de 70 artistes jordaniens et arabes au programme, notamment, outre Majida el-Roumi, Najwa Karam et Georges Wassouf. 


C’est une soirée riche en émotions et en rebondissements qu’ont vécue, mardi soir, Majida el-Roumi et son fidèle public, lors du concert d’ouverture, par la diva de la chanson libanaise, du prestigieux Festival de Jerash pour la culture et les arts, en Jordanie. Un événement très attendu, la soprano ne s’étant plus produite dans les ruines romaines de la cité de Jerash depuis le...

commentaires (1)

Bon rétablissement chère Magida. On vous aime tous, prenez bien soin de vous

Censuré par l’OLJ

15 h 43, le 23 septembre 2021

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • Bon rétablissement chère Magida. On vous aime tous, prenez bien soin de vous

    Censuré par l’OLJ

    15 h 43, le 23 septembre 2021

Retour en haut