Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Liban

Le GIS exhorte les dirigeants à "agir rapidement" pour faire face à la crise


Le GIS exhorte les dirigeants à

Le chef de l'Etat libanais Michel Aoun, le président du Parlement, Nabih Berry, le Premier ministre Nagib Mikati et le nouveau cabinet, à Baabda, le 13 septembre 2021. Photo Dalati et Nohra

Le Groupe international de soutien au Liban (GIS) a salué mercredi la formation du nouveau gouvernement de Nagib Mikati et la confiance que lui a accordé le Parlement libanais, appelant les dirigeants à "agir rapidement" pour faire face à la crise multiple que traverse le pays. 

Le GIS est composé de l'ONU, de la Chine, de la France, de l'Allemagne, de l'Italie, de la Russie, du Royaume-Uni, des États-Unis, de l'Union européenne et de la Ligue arabe. Il a été lancé en 2013 pour soutenir la stabilité du Liban, sa souveraineté et ses institutions publiques.

"Le GIS salue la formation du nouveau gouvernement et le vote de confiance accordé par le Parlement. Le GIS exhorte les dirigeants libanais à agir rapidement pour alléger le fardeau socio-économique de la population, restaurer les services de base, préparer des élections justes et transparentes qui devront avoir lieu en 2022 et lancer des réformes cruciales pour restaurer la confiance, assurer la stabilité des Libanais et paver la voie à un soutien international amélioré", a écrit le Groupe dans un communiqué. Le texte rappelle encore l'importance de finaliser sans tarder l'enquête sur la double explosion du 4 août 2020 au port de Beyrouth.

De son côté, la coordinatrice spéciale des Nations Unies au Liban, Joanna Wronecka, a félicité le président libanais Michel Aoun pour ce nouveau cabinet et la confiance qui lui a été accordée, et assuré, selon des propos rapportés par Baabda, que les agences de l'ONU étaient "prêtes à coopérer" avec la nouvelle équipe pour mettre en œuvre le programme de réformes établi dans la déclaration ministérielle. 

Le cabinet Mikati a été formé le 10 septembre, treize mois après la démission de celui de Hassane Diab. Il a obtenu lundi la confiance de la Chambre, et doit désormais s'atteler au redressement du pays qui sombre depuis près de deux ans dans une crise socio-économique et financière de grande ampleur. Cet effondrement, qui touche tous les secteurs et institutions de l’État, est marqué par une paupérisation rapide de la population et des pénuries multiformes. 


Le Groupe international de soutien au Liban (GIS) a salué mercredi la formation du nouveau gouvernement de Nagib Mikati et la confiance que lui a accordé le Parlement libanais, appelant les dirigeants à "agir rapidement" pour faire face à la crise multiple que traverse le pays. Le GIS est composé de l'ONU, de la Chine, de la France, de l'Allemagne, de l'Italie, de la Russie, du...