Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Crise au Liban

Carte d'approvisionnement : les nouveaux ministres planchent sur un nouveau mécanisme

Carte d'approvisionnement : les nouveaux ministres planchent sur un nouveau mécanisme

Le ministre libanais des Affaires sociales, Hector Hajjar, a clarifié mercredi les raisons du retard pris dans le lancement du projet de carte d'approvisionnement à destination des familles défavorisées, expliquant que les ministres concernés au sein du nouveau gouvernement œuvrent à mettre en place un "mécanisme et des critères d'application" de la loi adoptée mi-juillet, qui seraient annoncés ultérieurement. 

Face aux "interrogations qui se multiplient concernant le projet de carte d'approvisionnement et la date de son lancement", le bureau de presse de M. Hajjar a indiqué que la commission composée du Premier ministre Nagib Mikati et des ministres des Finances Youssef Khalil, de l’Économie Amine Salam, et de lui-même est "à pied d’œuvre pour finaliser le mécanisme et les critères d'application de la loi du 16 juillet 2021". Le projet sera lancé au cours d'une conférence de presse après signature de ce mécanisme et révision par le Conseil d’État, précise le texte. 

Ce communiqué laisse supposer que des modifications pourraient donc être apportées au mécanisme qui avait été longuement détaillé par l'ancienne équipe ministérielle le 9 septembre, à la veille de la formation du nouveau cabinet. Il avait été annoncé que les inscriptions des bénéficiaires de ce projet sur une plateforme spéciale commenceraient mi-septembre et la distribution de la carte, et donc de son financement, dans le courant du mois d'octobre. Selon cette mouture du projet, les familles pourraient recevoir un montant maximum de 126 dollars "frais" ou son équivalent en livres au taux du marché (autour de 15 150 livres pour un dollar ce matin). La carte d'approvisionnement, sur laquelle planchent les autorités depuis plusieurs mois et qui avait été adoptée mi-juillet par le Parlement, doit normalement permettre d'aider les bénéficiaires à faire face à la levée des subventions sur les denrées de nécessité. Celles-ci ont toutefois déjà été supprimées sur le panier de denrées alimentaires, sur une grande partie des médicaments et partiellement sur le carburant.


Le ministre libanais des Affaires sociales, Hector Hajjar, a clarifié mercredi les raisons du retard pris dans le lancement du projet de carte d'approvisionnement à destination des familles défavorisées, expliquant que les ministres concernés au sein du nouveau gouvernement œuvrent à mettre en place un "mécanisme et des critères d'application" de la loi adoptée mi-juillet, qui seraient...