Rechercher
Rechercher

Économie - Politique monétaire

Patience à la Fed, la suite du programme devrait encore se faire désirer

La réunion monétaire de la Banque centrale américaine (Fed) cette semaine suscite beaucoup d’attentes, mais ce n’est pas encore cette fois-ci que devrait être annoncé le calendrier du ralentissement des achats d’actifs, selon des économistes.

« Malgré un ralentissement marqué de l’activité économique (...), la Fed continuera de se préparer à la réduction (des achats d’actifs) lors de sa réunion », estime Kathy Bostjancic, économiste pour Oxford Economics. L’analyste s’attend toutefois à ce que « les décideurs annoncent officiellement des plans de réduction progressive lors de la réunion de novembre et commencent la diminution en décembre ou janvier ».

Entre une reprise économique contrariée par le variant Delta et des créations d’emplois très décevantes en août, la situation est loin de s’améliorer aussi vite que prévu. Et les membres du Comité monétaire de la Fed voudront sans doute se donner quelques semaines supplémentaires avant de diminuer les injections de liquidités, destinées au soutien de l’économie pendant la crise liée à la pandémie de Covid-19. Un communiqué de presse sera publié mercredi à l’issue de la réunion, et sera suivi d’une conférence de presse du président de la Fed Jerome Powell.

Quoi qu’il en soit, le mouvement est lancé pour réduire les achats de bons du Trésor et autres titres, actuellement de 120 milliards de dollars par mois, et ce n’est plus qu’une question de mois. « Le train du resserrement monétaire a déjà quitté la station lors de la dernière réunion », fin juillet, a indiqué à l’AFP Roberto Perli, responsable de politique internationale pour Cornerstone Macro. « Nous devrions avoir au moins un signal indiquant que nous approchons du début du resserrement », a-t-il ajouté.

Si les achats d’actifs devraient bientôt commencer progressivement à être réduits, les taux directeurs, eux, devraient rester encore un moment dans la fourchette exceptionnellement basse de 0 à 0,25 %, où ils avaient été abaissés en mars 2020.


La réunion monétaire de la Banque centrale américaine (Fed) cette semaine suscite beaucoup d’attentes, mais ce n’est pas encore cette fois-ci que devrait être annoncé le calendrier du ralentissement des achats d’actifs, selon des économistes.« Malgré un ralentissement marqué de l’activité économique (...), la Fed continuera de se préparer à la réduction (des achats...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut