Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Nitrate d'ammonium saisi dans la Békaa

Le propriétaire du dépôt arrêté, Maroun Sakr entendu par la police

Un camion contenant des sacs de nitrate d'ammonium saisi dans la Békaa, le 17 septembre 2021. Photo fournie par notre correspondante Sarah Abdallah

Au lendemain de la saisie dans la région de Baalbeck, dans l'est du Liban, de 20 tonnes de nitrate d'ammonium, les services de renseignement des Forces de sécurité intérieure ont arrêté le propriétaire de l'entrepôt où se trouvaient ces matières dangereuses, ainsi que son fils et le chauffeur du camion qui les transportait.

Elles ont également entendu dimanche Maroun Sakr, un homme d'affaires proche des Forces Libanaises qui possède un réseau de stations-service dans le pays, selon une source de sécurité contactée par notre correspondante Sarah Abdallah. M. Sakr est soupçonné d'être en contact avec le chauffeur du camion qui a transporté ces produits dans la Békaa.

Le dossier a été transféré du procureur général dans la Békaa, le juge Mounif Barakat, au commissaire du gouvernement auprès de la Cour militaire, le juge Fadi Akiki, afin de poursuivre les enquêtes. 

Le procureur Barakat avait engagé début septembre des poursuites contre les frères Ibrahim et Maroun Sakr après la saisie par l'armée dans des réservoirs leur appartenant de 1,5 million de litres d’essence.

Les forces de sécurité avaient perquisitionné vendredi un entrepôt abritant de l'engrais hautement volatile dans la vallée de la Békaa, et saisi 20 tonnes de nitrate d'ammonium stockées à l'intérieur d'un camion, la même substance chimique qui a été à l'origine de l'explosion dévastatrice au port de Beyrouth il y a plus d'un an. La cargaison avait été transportée vers un "lieu sûr". Un responsable de la compagnie propriétaire de la cargaison avait affirmé que l'engrais saisi était destiné à un usage agricole. 

Une grande partie de la plaine de région de la Békaa est considérée comme un fief du Hezbollah chiite, un mouvement armé dont l'influence est déterminante au Liban. Il s'agit également d'une plaque tournante des opérations de contrebande entre le Liban et la Syrie voisine.


Au lendemain de la saisie dans la région de Baalbeck, dans l'est du Liban, de 20 tonnes de nitrate d'ammonium, les services de renseignement des Forces de sécurité intérieure ont arrêté le propriétaire de l'entrepôt où se trouvaient ces matières dangereuses, ainsi que son fils et le chauffeur du camion qui les transportait.Elles ont également entendu dimanche Maroun Sakr, un homme...