Rechercher
Rechercher

Économie - FMI

Le Liban a bien reçu plus d’un milliard de dollars provenant de l’échange des DTS

Le Liban a bien reçu plus d’un milliard de dollars provenant de l’échange des DTS

Selon le porte-parole du FMI, Gerry Rice, ce sera au nouveau gouvernement de Nagib Mikati de décider à quels secteurs seront alloués les fonds des DTS. Photo João Sousa.

Le ministre des Finances, Youssef Khalil, a déclaré hier avoir été notifié par la Banque du Liban (BDL) de la réception, dans le compte spécial du ministère des Finances, de plus d’un milliard de dollars (plus précisément 1 139 951 437 dollars), en échange des droits de tirage spéciaux (DTS, Special Drawing Rights, ou SDR, en anglais), alloués au Liban par le Fonds monétaire international (FMI).

Lundi, il avait précisé que le pays du Cèdre allait échanger ses deux dernières allocations de DTS reçues (sur quatre au total, plus une allocation spéciale dont il n’a pas bénéficié) : celle du 28 août 2009 qui s’élevait à 275 millions de dollars et celle du 23 août dernier qui était de 860 millions de dollars. Le total s’élevait alors à 1,135 milliard de dollars. La différence s’explique par le fait que la valeur des DTS varie chaque jour en fonction des fluctuations d’un panier de devises fortes, étant libellés en fonction du dollar (41,73 %), de l’euro (30,93 %), de la livre sterling (8,09 %), du yen (8,33 %) et du renminbi (yuan chinois à 10,92 %) ajouté depuis octobre 2016.

Lire aussi

Les DTS du FMI, un cadeau empoisonné pour le Liban ?

Le ministre n’a pas précisé comment allaient être alloués ces montants, alors que de nombreux secteurs ont besoin de financement, le pays étant en crise depuis deux ans. Selon le porte-parole du FMI, Gerry Rice, ce sera au nouveau gouvernement de Nagib Mikati, formé il y a une semaine, de décider à quels secteurs seront alloués ces fonds. Il a toutefois indiqué jeudi, lors d’un point presse, « qu’il est important que (les DTS) soient utilisés pour aider à reconstituer les réserves épuisées de la banque centrale et que toute utilisation soit menée d’une manière transparente et responsable qui soutienne (...) les réformes macroéconomiques nécessaires ». Gerry Rice a aussi précisé que l’institution internationale était « prête à s’engager avec le nouveau gouvernement », mais a reconnu qu’aucun calendrier n’avait été fixé, malgré « quelques appels de courtoisie » qui ont eu lieu avec des membres du nouveau cabinet.

Selon une source diplomatique, sous le gouvernement sortant de Hassane Diab, des responsables semblaient s’être déjà entendus sur la répartition de ces aides : un tiers serait alloué au secteur de la santé, un autre tiers alimenterait les réserves de la BDL qui ne cessent de diminuer, tandis que le dernier tiers irait financer la carte d’approvisionnement, attendue avec impatience par une large tranche de la population qui vit sous le seuil de pauvreté (près de 74 % de la population, selon l’Escwa).

Les DTS sont un moyen pour les États d’augmenter leurs réserves en s’échangeant des DTS à de faibles taux d’intérêt. Suite à la crise des subprimes de 2008, le FMI a émis des DTS en 2009 pour aider les pays à y faire face. Or, le Liban, dont le secteur bancaire n’avait pas été affecté par les mouvements financiers mondiaux à ce moment-là, ne les avait pas échangés contre des devises. Les DTS sont donc restés, depuis, dans les réserves en devises de la BDL. L’allocation de cette année vise, elle, à aider les pays à faire face à la crise sanitaire de Covid-19.


Le ministre des Finances, Youssef Khalil, a déclaré hier avoir été notifié par la Banque du Liban (BDL) de la réception, dans le compte spécial du ministère des Finances, de plus d’un milliard de dollars (plus précisément 1 139 951 437 dollars), en échange des droits de tirage spéciaux (DTS, Special Drawing Rights, ou SDR, en anglais), alloués au Liban par le Fonds...

commentaires (1)

AUX VOLEURS ! AUX VOLEURS ! LA POLICE INTERNATIONALE ET LA JUSTICE INTERNATIONALE POUR DECIDER ET CONTROLER LE MOUVEMENT DES FONDS TRES VITE AVANT QUE LES RASSEMBLEMENTS DES VAMPIRES QUI ONT SUCE LE SANG DU PEUPLE LIBANAIS N,EN GONFLENT LA LAIDEUR DE LEUR SALES EMBONPOINTS ET CEUX DE LEURS PARENTS, AMIS, PARTISANS ET OFFSHORES PRETS A ECLATER.

SOUTENONS L,OLJ. CONDAMNONS SES CENSURES.

13 h 37, le 18 septembre 2021

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • AUX VOLEURS ! AUX VOLEURS ! LA POLICE INTERNATIONALE ET LA JUSTICE INTERNATIONALE POUR DECIDER ET CONTROLER LE MOUVEMENT DES FONDS TRES VITE AVANT QUE LES RASSEMBLEMENTS DES VAMPIRES QUI ONT SUCE LE SANG DU PEUPLE LIBANAIS N,EN GONFLENT LA LAIDEUR DE LEUR SALES EMBONPOINTS ET CEUX DE LEURS PARENTS, AMIS, PARTISANS ET OFFSHORES PRETS A ECLATER.

    SOUTENONS L,OLJ. CONDAMNONS SES CENSURES.

    13 h 37, le 18 septembre 2021

Retour en haut