Rechercher
Rechercher

Économie - Agriculture

Abbas Hajj Hassan : L’Arabie saoudite sera « le premier marché que nous ciblerons »

Abbas Hajj Hassan : L’Arabie saoudite sera « le premier marché que nous ciblerons »

Le ministre de l’Agriculture, Abbas Hajj Hassan, a appelé à l’élaboration d’un plan agricole d’urgence. Photo M.A.

Dans un entretien accordé jeudi au site libanais Alsaham, le ministre de l’Agriculture, Abbas Hajj Hassan, a indiqué que son ministère avait déjà commencé à mettre en place une « stratégie » pour faire baisser les coûts de production agricole et pour une ouverture à de nouveaux marchés en transitant par la Syrie. « Nous travaillerons pour faire en sorte que les produits libanais soient disponibles dans tous les pays arabes », a indiqué le ministre en ajoutant qu’il y a des « signaux positifs » pour une prochaine ouverture vers les pays du Golfe.

Le nouveau ministre a ainsi souligné que l’Arabie saoudite sera « le premier marché que nous ciblerons », avant d’ajouter qu’en « tant que libanais, nous devons respecter ce qui nous est demandé dans cette affaire », tout en espérant que « les choses iront dans le sens positif ».

L’affaire en question remonte à fin avril, quand le royaume wahhabite a annoncé la suspension des importations de fruits et de légumes en provenance du Liban, suite à une « augmentation » des opérations de narcotrafic à destination de son territoire. Cette décision visait à pousser les autorités libanaises à appliquer « des mesures concrètes pour mettre fin à ces pratiques » de contrebande. Quelques jours plus tôt, les autorités saoudiennes avaient mis la main sur une cargaison de grandes quantités de pilules de captagon en provenance du Liban. Dans la foulée, le Bahreïn, le Koweït, le sultanat de Oman et les Émirats arabes unis avaient approuvé la décision de l’Arabie saoudite, sans toutefois lui emboîter le pas. Outre ce dossier, Abbas Hajj Hassan a aussi déclaré que l’un des principaux défis auxquels le Liban est immédiatement confronté concerne l’exportation de ses pommes, d’autant plus que celles-ci sont produites en grande quantité et sont d’« excellente qualité ». « J’ai déjà pris contact avec beaucoup de nos confrères arabes, et nous œuvrons à reprendre les exportations la semaine prochaine » vers « des pays arabes où nous avions l’habitude d’être présents », mais aussi vers de nouveaux marchés arabes.

Quant aux autres défis, le ministre a souligné dans cet entretien que le ministère avait établi l’année passée « plusieurs plans et programmes » pour faire face à la pénurie de dollars qui impacte négativement l’importation de semences, mais que la pandémie de Covid-19 avait aggravé la situation. Désormais, « nous avons besoin d’un plan agricole d’urgence » qui traite de la commercialisation des récoltes, de la réorientation du travail agricole, et des multiples problèmes liés aux plants, semences, engrais et pesticides agricoles.


Dans un entretien accordé jeudi au site libanais Alsaham, le ministre de l’Agriculture, Abbas Hajj Hassan, a indiqué que son ministère avait déjà commencé à mettre en place une « stratégie » pour faire baisser les coûts de production agricole et pour une ouverture à de nouveaux marchés en transitant par la Syrie. « Nous travaillerons pour faire en sorte que les produits libanais...

commentaires (2)

Si au Liban on utilise 2 fois plus de nitrate dammo par hectare que la moyenne mondiale et que le surplus est utilisé pour détruire nos villes... On voit déjà bien où se cachent une partie des économies.

Wlek Sanferlou

14 h 01, le 19 septembre 2021

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • Si au Liban on utilise 2 fois plus de nitrate dammo par hectare que la moyenne mondiale et que le surplus est utilisé pour détruire nos villes... On voit déjà bien où se cachent une partie des économies.

    Wlek Sanferlou

    14 h 01, le 19 septembre 2021

  • La stratégie mise en place pour faire baisser les coûts de production agricole et ouvrir de nouveaux marchés en transitant par la Syrie mérite d'être vivement saluée,et le problème des taxes de transit,si problème il y a, devrait être rapidement réglé. M.Z

    ZEDANE Mounir

    15 h 42, le 18 septembre 2021

Retour en haut