Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Législatives en Irak

L'UE espère un scrutin "sans intimidations"


L'UE espère un scrutin

La cheffe de mission d'observation de l'Union Européenne, Viola von Cramon, lors d'une conférence de presse à Bagdad, le 16 septembre 2021. Photo REUTERS/Thaier Al-Sudani

L'Union européenne va pour la première fois déployer 80 observateurs en Irak pour superviser les législatives anticipées du 10 octobre, a annoncé jeudi la cheffe de mission d'observation de l'UE, Viola von Cramon, en espérant un scrutin "sans violences ni intimidations".

Ces législatives, initialement prévues en 2022, sont l'une des rares concessions apportées par le pouvoir face à l'inédit soulèvement populaire de fin 2019, déclenché pour dénoncer une corruption endémique et la gabegie des pouvoirs publics.

Après le début de cette contestation, des dizaines de militants ont été victimes d'enlèvements, d'assassinats ou de tentatives d'assassinat. Personne n'a revendiqué ces attaques mais pour les militants, il s'agit de "milices" chiites dans un pays où les groupes armés financés par l'Iran n'ont cessé de gagner en influence. "C'est la première fois que l'UE déploie une mission d'observation électorale en Irak", a souligné Viola von Cramon lors d'une conférence de presse à Bagdad, évoquant une équipe d'environ 80 personnes. "J'encourage toutes les parties à assurer un processus pacifique. Les violences et les intimidations n'ont aucune place dans des élections. Toute violence (...) in fine empêchera les électeurs de donner leur voix", a ajouté la députée allemande, siégeant au Parlement européen.

Ces derniers mois les appels au boycott se sont multipliés, émanant notamment d'une jeunesse désabusée qui accuse les partis d'achat de voix et de clientélisme, mais aussi d'avoir recours aux intimidations et à des hommes de main. Un climat "pacifique et sûr" est essentiel pour "veiller à ce que tous les candidats, particulièrement les femmes, les militants, les journalistes, les défenseurs des droits humains et tout l'électorat, puissent exercer pleinement leurs droits et libertés démocratiques", a encore dit Mme von Cramon.

Le 10 octobre, près de 25 millions d'électeurs sont appelés à choisir parmi les quelque 3.249 candidats en lice pour 329 sièges au Parlement. L'ONG Human Rights Watch a déploré jeudi les "obstacles significatifs" auxquels sont confrontées des "centaines de milliers" de personnes handicapées qui "pourraient ne pas être en mesure de voter". Un exemple: les bureaux de vote sont installés "quasi-exclusivement" dans des écoles, avec des urnes posées parfois au deuxième étage dans des bâtiments sans ascenseurs.


L'Union européenne va pour la première fois déployer 80 observateurs en Irak pour superviser les législatives anticipées du 10 octobre, a annoncé jeudi la cheffe de mission d'observation de l'UE, Viola von Cramon, en espérant un scrutin "sans violences ni intimidations".Ces législatives, initialement prévues en 2022, sont l'une des rares concessions apportées par le pouvoir face à...