Rechercher
Rechercher

Moyen-Orient - Diplomatie

MBZ reçu par Macron à Fontainebleau

MBZ reçu par Macron à Fontainebleau

Le prince héritier d’Abou Dhabi, cheikh Mohammad ben Zayed al-Nahyane, et le président français, Emmanuel Macron, hier au château de Fontainebleau. Gonzalo Fuentes/Reuters

Le président français Emmanuel Macron a reçu hier le prince héritier d’Abou Dhabi, Mohammad ben Zayed al-Nahyane (MBZ), dirigeant de facto des Émirats arabes unis et partenaire stratégique majeur de Paris dans la région. MBZ est arrivé au château de Fontainebleau, à l’est de Paris, pour un déjeuner avec le président français vers 11h45 GMT. Les échanges entre les deux dirigeants porteront sur « le partenariat stratégique entre les deux pays et sur l’ensemble des questions régionales », avait fait savoir l’Élysée en amont de la rencontre. L’agence émiratie WAM avait quant à elle indiqué mardi soir que le dauphin émirati devait discuter avec le locataire de l’Élysée « des perspectives pour consolider la coopération stratégique » entre les deux pays ainsi que certains sujets régionaux, dont l’Afghanistan. Les Émirats sont un partenaire-clé de la France dans cette zone et les coopérations multiples.

Comme d’autres riches États du Golfe, proches alliés des États-Unis, les Émirats ont servi de zones de transit pour les vols d’évacuation des étrangers et des Afghans qui tentent de fuir l’Afghanistan depuis le retour des talibans le 15 août. La France a utilisé sa base aérienne d’al-Dhafra, à 30 kilomètres d’Abou Dhabi, comme point d’étape de ses évacuations. Le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a assuré lundi au Qatar que « très peu » de Français restaient présents en Afghanistan et que la France avait évacué du pays environ 2 800 personnes, dont quelque 2 600 Afghans. Les Émirats arabes unis ont quant à eux mis en place un « pont aérien » pour acheminer de l’aide humanitaire en Afghanistan, a indiqué samedi à l’AFP un responsable de l’aéroport de Kaboul.

Les Émirats sont aussi des clients de l’industrie militaire française, possédant par exemple des chars de combat Leclerc. Dans le domaine culturel, la France et les Émirats ont créé le Louvre Abou Dhabi, et à Fontainebleau même, où a lieu la rencontre, Abou Dhabi a financé la restauration du théâtre impérial, dont la construction avait été ordonnée par Napoléon III, désormais également nommé « Théâtre cheikh Khalifa ben Zayed al-Nahyane », du nom du président des Émirats. Les deux dirigeants se retrouvent aussi dans leurs relations compliquées, voire tendues, avec le président turc Reçep Tayyip Erdogan. MBZ est par ailleurs très proche d’un autre homme-clé de la région, le prince héritier saoudien Mohammad ben Salmane, surnommé, lui, MBS.

Source : AFP


Le président français Emmanuel Macron a reçu hier le prince héritier d’Abou Dhabi, Mohammad ben Zayed al-Nahyane (MBZ), dirigeant de facto des Émirats arabes unis et partenaire stratégique majeur de Paris dans la région. MBZ est arrivé au château de Fontainebleau, à l’est de Paris, pour un déjeuner avec le président français vers 11h45 GMT. Les échanges entre les deux...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut